Le syndicat Unifab poursuit des sites d’enchères, dont e-Bay

Régulations

L’Union Française des Fabricants va poursuivre des sites d’enchères, dont eBay, accusés d’être des relais de la contrefaçon

Il y a un continent qui fabrique les faux, c’est la Chine, et il y a un continent où ils sont vendus, c’est Internet!.”

Pour Marc-Antoine Jamet, président de l’Unifab interviewé par Reuters, l’affaire est entendue. Le syndicat professionnel a décidé de hausser le ton et annonce qu’il va déposer plusieurs plaintes contre plusieurs sites Internet d’enchères, accusés de vente de produits contrefaits sur leurs pages Web.

Parmi les sites poursuivis devraient figurer iOffer.com, le japonais Rakuten, Yahoo, et surtout eBay qui semble retenir toute l’attention de l’Unifab.

Nous pensons qu’eBay est parfaitement capable de contrôler ses sites, mais qu’il agit seulement après les faits. Ils refusent d’agir par anticipation.”

L’Unifab devrait demander à la justice de condamner ces sites d’enchères en ligne à verser des dommages et intérêts afin de réduire les pertes qu’ils font subir aux entreprises qui en sont victimes, ce qui pourrait se mesurer en millions d’euros.

L’Union devrait aussi demander au gouvernement français de modifier les lois sur le commerce électronique afin d’imposer aux sites d’enchères une ‘co-responsabilité‘ sur les produits contrefaits vendus sur leurs sites.

A l’image de la condamnation de 300.000 euros du moteur de recherche Google pour avoir affiché sur plusieurs de ses sites des publicités pour des articles contrefaits.

La contrefaçon, un mal qui ne cesse de croître

L’Unifab reproche à eBay d’avoir refusé d’agir pro-activement comme il lui a été demandé afin de sanctionner les fabricants et les vendeurs de marchandises contrefaites.

En 2001, e-Bay, sous la pression, avait été contraint d’interdire les offres de produits nazi ou en provenance de groupes sectaires comme le Ku Klux Klan.

Marc-Antoine Jamet, par ailleurs cadre de direction au sein du premier groupe mondial de luxe LVMH, cite l’exemple de Louis Vuitton qui aurait repéré l’an passé 235.000 articles contrefaits vendus sur 340 pages eBay. Dans l’un de ces cas, 100 copies d’un article ont été vendues en l’espace d’une heure !

L’Unifab évalue la contrefaçon à 5 à 9 % des échanges mondiaux, soit 200 à 300 milliards de dollars par an, dont 6 milliards uniquement pour la France!

La contrefaçon est l’une des plaies des économies modernes, et Internet se révèle être un relai efficace pour ces offres. “C’est un énorme phénomène, qui a été multiplié par 25 durant les cinq dernières années.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur