Le ‘Télégramme’ ouvre le débat électoral en ligne

Régulations

Le célèbre quotidien breton ouvre un espace de discussion pour les élections
de la Chambre d’agriculture

Jusqu’au 31 janvier, les Bretons, et plus particulièrement les électeurs concernés, peuvent s’informer et débattre avec les responsables des listes candidates aux élections de la chambre régionale d’agriculture, via internet.

A l’origine de l’initiative : le quotidien Le Télégramme. Tout d’abord, le journal a convaincu chacune des listes candidates d’ouvrir un blog sur la plate-forme basée sur blogspirit, qu’il met gratuitement à disposition. Cette dernière est accessible depuis le site letelegramme.com, qui propose un dossier sur les élections, et accueille 20.000 visiteurs uniques par jour environ, d’après la rédaction.

Interviews vidéos en ligne

Sur les blogs, au-delà des contenus mis en ligne par les candidats, 4 interviews vidéo au format MP3, sont réalisées et déposées sur la plate-forme par les journalistes, tout au long du mois. Le 4, le 11, le 18 et le 25 janvier, les candidats s’expriment sur des thèmes liés à la campagne : l’installation des jeunes, la question des aides et des subventions, le rapport entre agriculture et société, la concentration des exploitations et la baisse du nombre d’exploitants.

Et le quotidien dans sa version papier n’est pas oublié, puisque les colonnes du journal rapportent des extraits de ces mêmes interviews. De même, les résultats des élections, qui seront connus le 7 février, y paraîtront, tout comme sur le site web du journal.

La téléphonie aussi

Et un autre canal s’ajoute aux précédents. Pour l’occasion, en effet, le quotidien a noué un partenariat avec l’opérateur mobile SFR. L’opération permet aux citoyens de visionner les vidéos, s’ils disposent d’un mobile 3G. Mais ils peuvent également poser leurs questions aux candidats ou faire part de leurs opinions. Le tout, pour le coût traditionnel des télécommunications. De fait, pour l’occasion, l’opérateur a mis à disposition un serveur Vocal/Visio Interactif, activé en trois semaines. « Le dépôt d’un message vocal ou visio sur le serveur interactif par un utilisateur génère l’envoi automatique dudit message par internet vers le site du Télégramme, et plus précisément vers chacun des blogs des listes syndicales que le site du Télégramme héberge »explique un porte-parole de l’opérateur.

Premiers pas

Pour l’instant, le premier thème mis en ligne le 4 janvier a suscité quelques réactions sur les blogs, mais n’a pas déplacé les foules. Néanmoins, pour Edouard Coudurier, président directeur général du Télégramme, « il est essentiel que la presse quotidienne régionale, qui est au contact des acteurs politiques, économiques et sociaux, prenne toute sa place dans l’organisation de nouvelles formes de débat public ». Et ce, quel que soit le canal.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur