Le téléphone mobile interdit en Corée du Nord

Régulations

Les portables permettent une ouverture sur le monde. Intolérable pour le dernier régime stalinien de la planète

On pensait que la Corée du Nord s’engageait sur le chemin d’un assouplissement de son régime. Timides relations avec le Sud, introduction très limitée du courrier électronique (voir notre article) et même autorisation des téléphones mobiles en novembre 2002.

Mais tant de libertés (sic) constituent autant de menaces pour le dernier régime stalinien de la planète. Les autorités ont ainsi décidé d’interdire purement et simplement l’usage de la téléphonie mobile dans le pays. Un responsable nord-coréen participant à des discussions économiques intercoréennes à Pyongyang a confirmé que cette interdiction était effective depuis le 25 mai dernier. Le régime aurait pris conscience que les portables ouvraient la voie à l’introduction de cultures étrangères. Une situation intolérable. Selon Kim Yeon-Chul, analyste à la Korea University de Séoul, “les autorités nord-coréennes voudraient pouvoir contrôler en partie la distribution d’informations et en même temps autoriser un rôle (des portables) dans la communication”. Mais ce grand écart est impossible. Il n’y a qu’à observer l’attitude de la Chine, qui a autorisé Internet mais qui en même temps tente de contrôler les contenus, enferme des dissidents qui s’expriment sur la Toile et ferme les cyber-cafés par milliers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur