Le téléscope Hubble découvre la galaxie la plus éloignée

Régulations

Elle est très, très éloignée: à 13 milliards d’années lumière! Et il aura fallu appliquer les théories et calculs d’Albert Einstein fondant la relativité universelle, pour en attester et vérifier physiquement l’existence!

Le télescope spatial Hubble ne cesse de nous surprendre, malgré ses petits défauts de vision. En corrélation avec l’observatoire Keck à Hawaï, il vient de confirmer, ce 15 février, l’existence d’une galaxie qui serait la plus éloignée de nous, jamais connue.

A 13 miliards d’années lumière, cela signifie qu’elle est apparue dans le premier milliard d’années qui a suivi le ‘big-bang’, c’est à dire il y a 13 milliards d’années… lorsque l’univers était à 5% de son expansion actuelle -selon l’évaluation des experts! Cette découverte marque une étape historique dans la recherche astronomique, car elle repousse les limites de nos capacités d’observation. “La galaxie que nous avons découverte émet une lumière extrêmement faible, et le calcul des distances a été un extraordinaire challenge” a déclaré l’astronome Jean-Paul Kneib (Institut Caltech de Californie et Observatoire Midi-Pyrénées). “Notre découverte n’a été rendue possible qu’en repoussant nos observations à la limite de nos capacités“. La galaxie a pu être détectée grâce aux calculs dits de grossissement optique ou effet de lentille gravitationnelle (‘gravitational lensing‘), reposant sur le principe que la lumière peut être détournée selon des lignes courbes prévisibles, comme sous l’effet d’une lentille optique – une technique directement inspirée par les théories énoncées par Albert Einstein. Ce sont les calculs de cette courbure de la lumière due à un amas de galaxie intermédiaire, qui ont permis d’évaluer la distance et, donc, l’âge de cette galaxie la plus éloignée que l’on ait jamais identifiée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur