Le ‘terabyte lifestyle’ des disques durs

Réseaux

Clé du stockage chez les particuliers, le disque dur se fait plus petit et de plus grande capacité. Pour Seagate, l’ère du ‘terabyte lifestyle’ est arrivé

Aujourd’hui, les industriels de l’électronique grand public ne disposent pas de suffisamment de capacités de stockage“, a affirmé Rob Pait, directeur marketing grand public du fabricant Seagate. Ordinateurs, appareils portables, téléphones mobiles, baladeurs numériques, consoles de jeux, et même les automobiles ont besoin de supports de stockage aux capacités de plus en plus étendues. Une demande qui s’accompagne de deux mouvements qui semblent antinomiques, alors qu’ils se complètent parfaitement : augmentation des capacités de stockage et réduction de la taille et du poids. Et dans le même temps, le marché profite de la baisse des prix. Terabyte Lifestyle en 5Go Pour le constructeur, cette profusion d’attentes sur le stockage devrait se caractériser avant la fin de la décennie sur une capacité embarquée sur les PC de 5 tera-octets. De telles capacités seront possibles grâce à la technologie perpendiculaire, principalement développée par Seagate, Hitachi et Fujitsu. Seagate répond aux attentes du marché Le constructeur Seagate suit le mouvement et annonce un disque dur de 2,5 pouces d’une capacité de 160Go, en technologie perpendiculaire. Les systèmes d’enregistrement vidéo numérique, surtout avec l’arrivée de la télévision HD (haute définition), sont une des technologies les plus gourmandes en termes de capacité de stockage. Seagate annonce un disque dur de 500Go. En revanche, une telle capacité ne représente en HD qu’environ 80 heures de vidéo, ce qui, avec la multiplication des contenus proposés par les médias, n’est finalement pas si important que cela ! A l’autre bout de la chaîne, Seagate annonce un disque dur de 1 pouce, d’une capacité de 8Go. Une taille et un poids très réduits qui devraient séduire les fabricants de périphériques de poche. Et les utilisateurs, à la recherche de produits de stockage qui les accompagnent quand et où ils veulent. Un marché du stockage nomade qui représenterait, essentiellement avec les ‘gadgets’ numériques, 17 millions d’unités en 2005, et 55 millions en 2006 ! Enfin, un autre usage des disques durs qui pourrait se répandre rapidement, les automobiles. Pour ce gigantesque marché très particulier, Seagate annonce deux nouveaux produits, en 20 et 40 Go. Ces disques durs disposent de capacités proches de l’usage de disques dans l’industrie : résistance aux chocs et aux vibrations, support de températures comprises entre -30° et +80°. Mais pour Rob Pait, le marché en 2006 sera surtout marqué par l’apparition de mini cartes mères, destinées à des PC encore plus petits et compacts, qui nécessiteront des disques durs? encore plus minus ! La technologie perpendiculaire

La méthode de stockage de l’information sur disque dur utilise des champs magnétiques pour représenter chaque bit (donnée binaire 0 ou 1). Jusqu’à présent, ces bits étaient reproduits sur la surface plate (horizontale) du disque, selon une technologie dite d’enregistrement longitudinal. Sur les disques qui utilisent l’enregistrement perpendiculaire, les bits sont verticaux. Cette technologie permet des gains de place sensibles sur les supports. Le volume de bits qui peut être inscrit sur un disque est appelé la densité (areal density) et s’exprime en bits par pouce au carré. Avec la technologie perpendiculaire, la densité courante de 105Gb par pouce au carré est portée à 150Gb/inch2. Certains experts s’accordent à affirmer que cette technologie pourrait prolonger de 20 ans ou plus la durée de vie du marché du stockage mécanique sur disque dur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur