Le titre Vivendi est en repli mais c’est normal…

Cloud

Le chiffre d’affaires fond de 7% surtout à cause des nombreuses cessions opérées par le groupe

La chute des revenus du géant Vivendi Universal ont été accueillis avec bienveillance. Le groupe a accusé une baisse de 7% de son chiffre d’affaires pro forma au troisième trimestre 2003. VU a réalisé des ventes de 5.903 millions d’euros sur les trois mois à fin septembre, contre 14.051 millions il y a un an.

L’écart de 8 milliards d’euros d’une année à l’autre s’explique à la fois par la cession de Vivendi Universal Publishing et par la mise en équivalence de Veolia Environnement dont le groupe ne détient plus que 20%. L’entreprise française observe aussi un recul des ventes de ses branches musique, télévision et jeux vidéo, mais a confirmé ses objectifs d’une “très forte progression” de son résultat d’exploitation sur l’ensemble de l’année. S’agissant des activités, la musique pèse toujours autant. Souffrant, comme ses pairs, de la concurrence du piratage de CD, Universal Music Group (UMG), leader sur son marché, a vu ses ventes reculer de 16% au troisième trimestre, à 1,115 milliard. La crise traversée par le marché de la musique, également provoquée par le téléchargement de fichiers sur Internet, a précipité un mouvement de concentration du secteur : Sony Music et BMG Music, respectivement numéro deux et cinq ont présenté jeudi leur projet de fusion. Et EMI et Warner Music, numéro trois et numéro quatre du secteur, discutent toujours. Cegetel en hausse de 6% Canal Plus a également connu une baisse sensible de son chiffre d’affaires (-17% à 969 millions d’euros) mais cette évolution s’explique par la cession de Telepiu. Sur une base pro forma, les ventes de ce pôle progressent de 3% et, en France, les activités de télévision à péage ont enregistré une hausse de 3%. Dernier pôle en baisse, Vivendi Universal Games (VUG), qui a vu son activité chuter de 54% à 77 millions d’euros. Comme chaque trimestre, c’est l’activité télécoms qui permet au groupe de sauver les meubles. Cette branche progresse de 6%, avec un chiffre d’affaires de 2,328 milliards d’euros. Cette hausse est surtout le fait de SFR-Cegetel (+8% à 1,941 milliard) alors que Maroc Telecom a vu son activité baisser de 3% à 387 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur