Le Top des bourdes diplomatiques de Microsoft

Régulations

Les développeurs de la firme sont calés en informatique mais on se demande pour le reste… Différentes boulettes, notamment géographiques, ont coûté très cher à l’éditeur

Erreur de cartes, traductions improbables, mauvaises informations… autant de boulettes dans les produits de Microsoft qui ont fortement pénalisé l’éditeur dans des marchés aussi importants que l’Inde. Des boulettes dont la facture est salée: des millions de dollars.

Mais si les ingénieurs de Microsoft manquent visiblement de culture générale, on peut saluer l’effort de transparence de la firme qui a rendu publiques toutes ces bourdes lors d’une allocution prononcée au congrès de l’Union géographique internationale. Merci donc à Tom Edwards, qui dirige la division Geopolitical Product Strategy de Microsoft, de nous offrir ce moment de détente… Au top du classement des boulettes: comment se fâcher avec l’Inde… Dans Windows 95, on pouvait trouver une série de cartes géographiques. Mais celle de l’Inde comportait une erreur. La carte, composée de 800.000 pixels, avait 8 petits pixels coloriés d’un vert un peu plus foncé. Ils représentaient le territoire du Cachemire, disputé entre le pays et le Pakistan. Affront total pour le Sous-continent : la nuance de couleurs laissait croire que ce territoire n’était pas indien. Du coup, Microsoft fut obligé de rappeler et corriger près de 200.000 copies du système d’exploitation pour calmer les foudres des autorités indiennes. “Cette affaire a coûté des millions” a souligné Tom Edwards. Et a empoisonné les relations entre ce marché en plein devenir et l’éditeur… Comment vexer pour longtemps le monde musulman? Dans le même esprit, Tom Edwards a raconté comment la firme s’est mise à dos l’Arabie Saoudite. L’éditeur a utilisé un chant du Coran comme bande-son d’un jeu de combat pour PC dont il était l’éditeur. Scandale. Microsoft s’empressa alors de supprimer ces chants du jeu mais c’était trop tard, ce dernier était déjà strictement interdit sur le territoire et le gouvernement exigeait les plus plates excuses… Lorsque Microsoft est revenu dans le royaume pour lui proposer ses services il a gentiment été remercié… encore des millions de dollars envolés! Les femmes? Des chiennes… Ici, Microsoft fait très fort. On connaît les difficultés de la firme pour traduire correctement ses logiciels. Mais pas à ce point. Lors de l’installation de Windows XP destiné aux marchés d’Amérique latine, le logiciel demande le profil de l’utilisateur: homme ou chienne? Le terme utilisé “hembra” a en effet une double signification dans certains pays du continent… Des bourdes, Tom Edwards en a encore plein son cartable: la présence de Taïwan comme pays indépendant sur une carte destinée au marché chinois, ou encore celle du Kurdistan qui a fait hurler la Turquie… Conclusion, les développeurs de Microsoft ont de sérieuses lacunes. Les fautifs devront même suivre des cours de géographie car comme le rappelle Tom Edwards: “L’ignorance en géographie de bon nombre d’Américains est un fait connu. Mais quand les effets de cette ignorance sont reproduits dans des produits distribués dans le monde entier, ça peut devenir catastrophique“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur