Le torchon brûle entre Orange et Télé2

Régulations

Le premier accuse le deuxième de “propos dénigrants”…

Dans la téléphonie, la concurrence fait rage. A coups de communiqués assassins, de publicités comparatives qui font dire aux chiffres un peu tout et n’importe quoi…

Mais cette fois, le bouchon est allé trop loin. C’est l’avis d’Orange qui annonce avoir assigné en justice le directeur général de Télé2 France, Jean-Louis Constanza, l’accusant d’“allégations infondées et dénigrantes” à propos de ses tarifs SMS. “Dans ses prises de paroles publiques (…) les 11 et 12 mai derniers, Monsieur Jean-Louis Constanza, directeur général de Télé2 France, a tenu des propos délibérément inexacts et mensongers dans l’intention de nuire à Orange”, a déclaré vendredi Orange France dans un communiqué. Jean-Louis Constanza avait déclaré notamment dans un entretien au quotidien Le Monde que “les profits tirés du SMS représentent les prix facturés” et que “la fabrication d’un SMS ne coûte rien”. Le directeur de Télé2 réagissait à la polémique actuelle autour des prix des SMS, vendus “au prix du caviar” selon UFC-Que Choisir, une association de consommateurs (lire nos articles). Cette dernière estime que les opérateurs réalisent une marge de 80% sur ce produit et ont réclamé une baisse de son prix. Un avis visiblement partagé par Télé2. Orange, comme les autres opérateurs de téléphonie mobile, estime au contraire que les SMS sont facturés au juste prix… “Les SMS ont, bien sûr, un coût, entre six et huit centimes d’euro”, a ajouté le porte-parole d’Orange.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur