Le trafic aérien britannique paralysé par une panne informatique

Sécurité

Après deux heures de crise, la situation semble progressivement revenir à la normale

Vent de panique ce jeudi matin en Grande-Bretagne. Une très importante panne informatique a fortement perturbé le trafic aérien du pays. Cette panne a touché la quasi-totalité des aéroports à travers le pays, entraînant d’importants retards qui pourraient se poursuivre toute la journée.

“Il y a eu une panne du système informatique du système de contrôle aérien (National Air Traffic Services/NATS) vers 06h00 locales (05h00 GMT) ce matin”, a déclaré une porte-parole de British Airways. “Toute la Grande-Bretagne est touchée”, a-t-elle ajouté. Un porte-parole du NATS a précisé que le système informatique installé à Swanwick, dans le sud de l’Angleterre, est tombé en panne à 6h00 du matin, entraînant l’interruption des vols. Le système a redémarré deux heures plus tard. Les contrôleurs aériens ont du guider les appareils sans soutien informatique, selon cette porte-parole de BA. Toutes les compagnies aériennes sont affectées. Selon la chaîne d’informations en continu Sky News, 30 à 40 vols ont été cloués au sol à l’aéroport de Manchester (nord de l’Angleterre). A Londres-Heathrow, l’aéroport le plus fréquenté de Grande-Bretagne, tous les vols ont été suspendus et un porte-parole a déclaré que les vols en partance risquaient des retards d’une à deux heures. Après deux heures de crise, la panne semblait maîtrisée. “Notre système informatique est à présent pleinement opérationnel et la sécurité étant notre souci principal, nous travaillons à présent pour nous assurer que les avions qui se trouvent dans les airs et qui doivent atterrir puissent le faire pour évacuer les retards”, a dit le porte-parole du NATS. Dès son ouverture en 2002 avec cinq ans de retard sur le programme, le centre informatique de Swanwick qui aura coûté 263 millions de livres sterling (397 millions d’euros) a connu de nombreux problèmes techniques. Ainsi, la qualité des écrans induisaient en erreur les contrôleurs aériens. Rassurant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur