Le Treo Pro de Palm s'annonce en France. Un peu tard

Cloud

Ce nouveau smartphone sous Windows Mobile 6.1 est plutôt complet mais ne se distingue pas vraiment de la concurrence

“C’est le plus beau de nos smartphones, le plus novateur en termes d’ergonomie”. On doit ce constat très modeste à Pascal Lagadec, directeur des ventes EMEA de Palm qui présentait ce lundi le nouveau Palm Treo Pro à la presse.

Déjà pré-annoncé au mois d’août, ce smartphone débarque aujourd’hui en Europe et le mythique fabricant américain fonde beaucoup d’espoirs sur ce nouveau combiné qui, comme son nom l’indique, vise en priorité les professionnels mais aussi les prosumers (ces pros qui cherchent aussi à se divertir, car le pro aime aussi s’amuser avec son smartphone).

Le Treo Pro est motorisé par la dernière version de Windows Mobile (6.1), particulièrement appréciée dans un contexte de déploiement de flotte en entreprise et de compatibilité avec les applications métiers. Principal atout de cet OS, outre le push mail (Exchange ou Webmail) et la prise en charge des dernières versions d’Office, System Center Mobile Device Manager 2008 qui permet de gérer de façon centralisée une flotte de mobile comme une flotte de PC.

3G et 3G+, ce terminal intègre le Wi-Fi (802.11b/g) avec un accès direct par une touche, le Bluetooth 2.0, le GPS (mais sans logiciel de navigation), un écran tactile, un appareil photo numérique de 2 mégapixels. Il est équipé d’un processeur Qualcomm à 400 Mhz.

Côté autonomie, Palm annonce 5 heures en communication. Quant à ses dimensions, elles sont honorables : 60x114x13,5 pour un poids de 133 grammes.

Du classique donc. Complet mais classique. Surtout que ce Palm souffre de quelques points noirs. Il n’offre par défaut que 100 Mo de mémoire de stockage ce qui peut paraître faible pour un usage en entreprise.

Surtout, le Palm Treo Pro ne se distingue pas vraiment d’une concurrence déjà installée : BlackBerry Bold, Apple iPhone 3G, HTC Diamond (également sous Windows Mobile), ou encore les Nokia E66 et E71. Et ce n’est pas non plus le prix qui risque de faire la différence puisque ce smartphone sera vendu, hors subvention, 499 euros TTC.

Côté distribution, si Palm a signé des accords avec Vodafone, rien est encore fait en France. Ce qui risque de pénaliser le décollage du terminal. “Nous sommes en discussion avec les trois opérateurs, les accords sont en cours de finalisation”, explique néanmoins Pascal Lagadec. Il faudra aller vite, le BlackBerry Bold est par exemple déjà disponible chez Bouygues Telecom Entreprises.

Palm souhaite en tout cas confirmer les succès observés avec sa gamme Treo et Centro (entrée de gamme).“En 2008, nous avons vendus 3 millions de smartphones dans le monde, dont plus d’un million au dernier trimestre. Avec des perspectives de marché de 100 millions de smartphones en 2012 contre 35 millions cette année (selon IDC), nous pensons avoir notre carte à jouer”,souligne le directeur des ventes.

Certes, le marché est porteur mais il est fortement concurrentiel, notamment en Europe. Si les Treo et les Centro se vendent bien, Palm reste dans une situation financière fragile. Pour son troisième trimestre, le groupe a perdu 31,5 millions de dollars, soit 30 cents par action, contre un bénéfice de 11,8 millions (11 cents) un an auparavant. Au deuxième trimestre, la perte était déjà de 9,6 millions de dollars.

___

(mise à jour 10/09/2008, correctif le terminal dispose bien d’un stylet)

obcc573_palm_8_20080820121433.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur