Le Vélib’ s’ouvre au phénomène open data

Logiciels
Vélib

JCDecaux et la Ville de Paris suivent l’exemple de la RATP et de la SNCF (pour le réseau francilien Transilien) en livrant publiquement les données liées au système Vélib’.

Petit à petit, les données s’ouvrent aux développeurs, qui peuvent ainsi les utiliser dans une foule d’applications. Cette lame de fond à un nom : l’open data.

C’est sur ce mode que JCDecaux et la Ville de Paris ont décidé de mettre à disposition les données liées au Vélib’, un système de mise à disposition de vélos en libre-service accessible contre paiement d’un abonnement, ou à l’usage.

À partir du printemps

Seront ainsi librement accessibles, à partir du printemps prochain, les données concernant le système parisien de location de vélos Vélib’ pour la communauté́ des développeurs, sur le site developper.jcdecaux.com, précise ITespresso.fr.

Les données statiques relatives aux stations (localisation, nombre de bornes…) seront téléchargeables librement. Quant aux données dynamiques (vélos disponibles et emplacements libres), elles seront accessibles à travers une interface de programmation (API).

Ainsi, les développeurs auront bientôt la possibilité de mettre au point un panel de services à valeur ajoutée, enrichis de ce type d’informations, comme des applications mobiles et des sites web.

Rappelons que, selon la Ville de Paris, la communauté Vélib’ compte près de 245.000 abonnés annuels et plus de 1,8 million d’abonnés de courte durée. Un véritable retour en grâce de la petite reine.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les inventeurs hi-tech européens ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur