Le Virtual Data Centre d’Interoute confirme le rôle central du réseau dans le cloud

Cloud

Interoute lance une nouvelle offre de création de services cloud : Virtual Data Centre. L’intérêt principal de l’offre tient dans l’infrastructure paneuropéenne du groupe.

Le Virtual Data Centre (VDC) d’Interoute – qui permet de déployer très rapidement un environnement virtuel et de stockage – repose sur le réseau paneuropéen de l’opérateur (66 000 km de fibre à la norme MPLS/IP) et ses implantations de datacenters en propre (8) ou partenaires (32 colocations) pour offrir une capacité étendue de création de services cloud.

La DSI peut, selon ses besoins, importer une image de la partie de son infrastructure qu’elle souhaite partager sous la forme d’un cloud privé rendu public sur le réseau de l’opérateur, et ainsi conserver le contrôle de son infrastructure, ou encore activer de un à plusieurs dizaines de milliers de serveurs virtuels pour le temps nécessaire. Le paiement se fait désormais classiquement à l’usage.

Une offre pour les entreprises européennes

Grâce à cette implantation, Interoute apporte deux réponses aux préoccupations des DSI européennes. La première est très clairement de leur permettre de se conformer aux législations européennes concernant la protection des données par le choix qui est laissé au client de la localisation physique de son infrastructure VDC dans n’importe quel pays d’Europe.

La seconde est bien évidemment de pouvoir disposer à la demande de ressources informatiques qui s’appuient sur un réseau fibre largement dimensionné, tout en conservant le contrôle sur l’infrastructure ainsi déployée. Face à des DSI qui redoutent de perdre le contrôle dans le nuage, l’offre se veut séduisante.

« Avec notre Data Center Virtuel, nous faisons ce qu’Amazon a fait dans le monde du cloud computing public et nous adressons tous les besoins de l’entreprise, publics ou privés », explique Philippe Moity, directeur d’Interoute.

« Nous apportons surtout la simplicité, le self-service et la flexibilité du cloud public aux organisations qui ne sont pas encore prêtes à abandonner le niveau de sécurité et de performance qu’elles connaissent aujourd’hui. De nombreuses sociétés ont hésité à passer au cloud computing, soit préoccupées par le manque de sécurité, soit de peur que le cloud empêche le contrôle des données. Avec le Virtual Data Center, nous permettons aux organisations de voir à l’intérieur même de notre cloud paneuropéen et de décider où et comment elles veulent stocker leurs données. C’est du cloud computing sans compromis. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur