Le Web a aussi son ‘prime-time’

Cloud

La “Star’Ac” n’a qu’à bien se tenir…

Comme tous les médias, Internet connaît des hausses et des baisses de fréquentation dépendantes avant tout des habitudes et des heures de connexion. Une étude de Xiti réalisée à l’échelle européenne sur 988 sites internet a mis en lumière une notion depuis longtemps exploitée par la télévision : le ‘prime-time‘.

En semaine et en moyenne, la moitié de la population d’un pays européen se connecte entre 10h et 17h. En fait, le taux de connexion connaît une baisse progressive pendant la nuit, puis une légère progression entre 7h et 11h. A une baisse de la connexion à midi succède un pic à 13h. A partir de 14h, le nombre de connectés s’érode jusqu’au début de la soirée.

Le week-end marque une rupture nette avec la semaine. L’étude démontre que 4 3% des visites se font plutôt entre 17h et 00h00, d’où un décalage important avec les heures de connexion de la semaine.

A chaque moment de connexion, le week-end ou la semaine, correspond un pic de connexion, appelé ‘prime-time’. Situé entre 13h et 14h pour la semaine, il se produit plutôt entre 19h et 20h le week-end. Toutefois, ces chiffres correspondent davantage à une moyenne européenne.

En France, le pic horaire hebdomadaire des visites se produits entre 18h et 19h, soit bien plus tard que pour la moyenne européenne. Le week-end, avec 17,9% de connectés, le nombre d’internautes français se situe légèrement en dessous de la moyenne européenne (23,2%). Toutefois, les Français se connectent au Web plus tôt dans la journée. Avec 20,5% de connectés contre 17,7% pour les Européens, les Français semblent bien plus prompts à taquiner la souris au réveil.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur