Le Wi-Fi se met à l’épreuve des collectivités locales

Régulations

Les réseaux sans fil dans les collectivités se multiplient. Une journée
d’études “Ville 2.0” a fait le point sur ce marché

Comment les collectivités locales peuvent-elles utiliser le Wi-Fi ? L’atelier programme ‘Ville 2.0’ a choisi de s’intéresser à cette question. Il apparaît primordiale pour une ville ou une collectivité de démocratiser la connexion Internet nomade.

Le Wi-Fi, cheville ouvrière de la ville 2.0

Nonobstant les considérations techniques, réglementaires et financières, il apparaît que le Wi-Fi propose des potentialités intéressantes aux collectivités. Pour Jean Louis Tillet, Market Manager chez Cisco, il s’agit ni plus ni moins de “donner une réelle vitalité au concept de ville 2.0“. “Une connexion Wi-Fi peut améliorer l’interactivité entre les différentes équipes de la ville et permettre à terme un véritable ubiquité pour les élus“, poursuit-il. Les administrés, les citoyens ou encore les touristes peuvent bénéficier d’un accès à l’information accru. Les réseaux sans fil permettent aussi de réduire la fracture numérique.

La connexion mobile pourrait aussi trouver un usage dans les situations de crise. Des pompiers ou des policiers munis de terminaux Wi-Fi pourraient placer leurs équipes le plus efficacement possible.

Déjà des opérations intéressantes ont vu le jour. On ne compte plus les initiatives locales.

La ville de Paris a dernièrement inauguré plus de 260 point d’accès répartis dans une multitude lieux publics. Un banc Wi-Fi a même été installé Boulevard Barbes, avec le concours de Neuf Cegetel. Joseph Choueri, directeur de programme Wi-Fi chez Neuf Cegetel en profite pour promouvoir l’action de son groupe. “Nous avons aussi installé des bornes Wi-Fi pour les commerçants de la rue Montorgueil, à leur demande“, explique t-il. Interrogé sur l’installation d’autres mobiliers urbains, ce dernier invite les impatients à attendre la parution d’un communiqué de presse de son groupe.

Issy les Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine a, depuis 2005, installés plus de 1.300 hotspot sur tout son territoire. D’autres initiatives ont vu le jour dans des villes telles qu’Amiens, qui expérimente la connexion Mesh, un réseau très haut débit maillé. Une association de la ville de Massy, dans l’Essonne, s’apprête à distribuer plus d’une centaine de routeurs Wi-Fi à des particuliers proches de lieux publics fortement fréquentés (lire prochainement notre article sur ce déploiement). En bref, les villes ne chôment pas.

L’arrivée prochaine de la fibre optique devrait ouvrir un éventail de possibilité encore plus étendu aux collectivités.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur