Le WiMax mobile se prépare au déploiement aux Etats-Unis

Réseaux

Cette technologie d’accès Internet à haut débit sans fil peut supplanter le Wi-Fi et autres modes de connexion sans fil, estime le cabinet Frost & Sullivan, qui évoque les accès mobiles

Le WiMax sera-t-il bientôt une réalité pour les internautes nomades américains? Il devrait supplanter, plus que remplacer le Wi-Fi. Et distancer les connexions réseau rapides sur mobiles, selon le cabinet d’études américain.

L’avenir de l’accès mobile à Internet et de la téléphonie IP devrait être orienté selon deux critères: la connexion la plus rapide et la moins chère, prévoit Jerry Purdy, analyste chez Frost & Sullivan.

Le consultant appuie ses estimations sur le développement de Clearwire, société spécialisée dans le WiMax fondée en 2003 par un pionnier du mobile, Craig McCaw.

Cette firme vient de réaliser une levée de fonds de 900 millions de dollars. Les investisseurs sont Intel et Motorola, deux des plus gros acteurs intéressés par le WiMax.

Grâce à ce financement, Clearwire veut mettre en place un réseau national à l’échelle des Etats-Unis à partir de sa couverture actuellement en test dans des villes et zones rurales. Cet opérateur dispose également de réseaux au Danemark, en Belgique, en Irlande, au Mexique à travers des partenariats.

Les standards pour le “WiMax mobile” n’étant pas encore finalisés, ces réseaux utilisent actuellement la technologie WiMax préliminaire développée par NextNet.

L’opérateur américain Sprint a également dévoilé son projet de déployer un réseau national, tandis qu’Intel proposera des circuits intégrés WiMax, parallèlement à ceux du Wi-Fi, pour les futurs ordinateurs portables.

Le WiMax fournira des vitesses de transfert de données de 10 Mbits/s et plus, le rendant idéal pour les applications “rich media” (TV, vidéo, visioconférence…). Clearwire prévoit d’inclure des services de voix sur IP.

L’analyste Jerry Purdy se montre enthousiaste pour ce projet:

“Clearwire, fournisseur de services de données sans fil, ne cherche pas simplement à remplacer le DSL et le câble. Il est intéressant de noter que la société étend son activité haut débit sans fil à des services comme l’accès Internet classique mais également à des services comme la VoIP. En d’autres termes, ce n’est que le début de ce qui pourrait devenir de nouveaux réseaux radio très performants”.

Andrew Charlesworth pour Vnunet.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur