Le Xeon Nehalem est officiellement disponible

Cloud

Performances en hausse, consommation en baisse, les Xeon 5500 ont tout pour s’imposer sur le marché

Intel sort en grandes pompes sa nouvelle génération de processeurs Xeon Nehalem-EP. Nous avons fait le point sur cette gamme avec Pascal Lassaigne, directeur marché entreprise chez Intel.

Cette nouvelle génération de processeurs Xeon reprend les avantages introduits avec les Core i7 : quadricœur natif et nouvelle microarchitecture. L’intégration du contrôleur mémoire et du bus QPI permet d’augmenter largement la bande passante disponible. La plupart des modèles proposent également les technologies Turbo Boost (qui augmente la fréquence de fonctionnement du processeur) et Hyper-Threading (multiplication par deux du nombre de cœurs logiques).

L’offre se compose aujourd’hui de puces mono-sockets et bi-sockets. Toutefois, “les Xeon Nehalem MP ne seront disponibles qu’à la fin de cette année”, signale Pascal Lassaigne. Voici un rapide descriptif des modèles disponibles, soit 14 versions bi-sockets et trois mono-sockets (réservées aux stations de travail) :

large.png

Tarifs agressifs, modèles adaptés aussi bien aux stations de travail qu’aux serveurs HPC ou encore aux blades, Intel a vu large avec cette première fournée de processeurs. “Les Xeon 5500 sont aujourd’hui pleinement entrés en production et disponibles en quantité”, déclare Pascal Lassaigne. “Des produits sont ou seront disponibles dans les 30 jours chez tous les constructeurs du marché : Dell, HP, Fujitsu Siemens, IBM, Lenovo, Nec, Sun Microsystems, mais aussi Apple et Bull.”

Bien entendu, des cartes mères adaptées seront accessibles directement chez Intel. Enfin, la compagnie nous confirme que l’offre proposée par Cisco il y a quelques jours s’architecture autour de Xeon 5500.

Une nouvelle plate-forme

medium.jpg

Intel profite de cette annonce pour lancer le jeu de circuits i5520. Au menu, la gestion du PCI Express 2.0, de l’Ethernet 10 Gb/s (deux ports, avec support de l’Intel VT-c) et de l’iSCSI. Bon point, ce jeu de circuits permet de faire varier la puissance allouée aux serveurs. Vous souhaitez réduire la consommation d’un des racks de votre datacenter ? Ceci est maintenant possible à distance. Cette nouvelle fonction peut être vue comme l’équivalent du vPro, adapté aux besoins des centres informatiques.

Du côté de la mémoire, les nouveaux Xeon se contentent de classiques – et standards – modules DDR3 RDIMM avec correction d’erreur. Ils sont également compatibles avec la virtualisation matérielle avancée introduite avec les Xeon 5300. Il est ainsi possible de migrer des machines virtuelles entre plusieurs séries de processeurs (Xeon 5300, 5400, 5500, etc.), alors même que leur microarchitecture interne est totalement différente.

Avec une fréquence de fonctionnement maximale de 3,2 GHz, la plate-forme Xeon 5500 se veut très performante. Sa consommation au repos est aussi très mesurée : seulement 10 W, contre 16 W avec les Xeon 5400 et 50 W avec les Xeon 5300. Prochaine étape : le passage au 32 nm. “Les premiers produits seront présentés fin 2009. Pour la production en volume, il faudra toutefois attendre 2010”, conclut Pascal Lassaigne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur