L’économie Internet a changé de main

Régulations

Que sont devenues les 7.000 à 10.000 entreprises Internet ayant bénéficié du capital risque ? 10% a disparu et la moitié a été rachetée

En trois ans, selon Webmergers Inc., 3.892 entreprises Internet ont été rachetées, et 962 entreprises de premier ordre ont cessé leurs activités ou ont été liquidées.

Avec le sommet des années Internet et de la bulle spéculative, au premier trimestre 2000, 7.000 à 10.000 entreprises Internet ont été créées et ont bénéficié de financements, majoritairement en capital risque. Les chiffres exacts de ces années de folies ne sont même pas connus ! Depuis lors, que sont devenues les entreprises nées d’Internet ? La moitié d’entre elles ont été rachetées, drainant plus de 200 milliards de dollars de financement depuis le premier janvier 2000. Un chiffre finalement pas si important que cela, si l’on se réfère aux 157 milliards de dollars du rapprochement d’AOL et de Time Warner en janvier 2000 ! Quant aux disparitions, elles représentent environ 10% des entreprises créées, soit, trois ans après, un chiffre dans les limites des défaillances d’entreprises. De quoi démontrer qu’une majorité des modèles économiques d’Internet restent viables et d’actualité. Les chiffres par domaine d’activités – Le secteur des “destinations” cibles d’Internet, ecommerce et contenus, a représenté le plus fort volume de défaillances, avec 608 disparitions en trois ans, et 1.483 acquisitions. – Les entreprises d’infrastructures et de conseil ont enregistré un fort mouvement de concentration, avec 1.761 acquisitions, mais seulement 196 disparitions. Petit rappel: on peut considérer que l’implosion de la bulle Internet a commencé le 20 mars 2000, avec la publication par la revue Barrons d’un article signé Jack Willoughby et titré: “Burning Up. Warning : Internet companies are running out of cash – fast”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur