L’effet Thaïlande sur la production des disques durs… et des PC

Régulations

Silicon.fr fait le point sur l’impact des inondations sur la production de disques durs.

Début novembre, déjà, nous tirions la sonnette d’alarme sur la production des disques durs en Thaïlande : lire « Inondations en Thaïlande : le disque dur boit la tasse ». Depuis, la situation ne s’est pas améliorée, au détriment du peuple thaïlandais, mais également de la production mondiale de disques durs.

Concrètement, selon IDC et iSupply, les effets des inondations sur les producteurs de disques durs implantés en Thaïlande devraient réduire la production mondiale de l’ordre de 25 à 28% durant les 6 prochains mois. iSupply évoque pour le quatrième trimestre un repli des livraisons de 28%, passant de 173 millions d’unités attendues à seulement 125 millions.

Western Digital, Toshiba et Marvell

La première victime des inondations sera Western Digital, dont le tissus industriel, principalement implanté en Thaïlande et donc sans option de repli vers des usines chinoises, devrait selon IDC enregistrer une chute temporaire de 75% de sa production. Toshiba est également touché.

Mais c’est désormais vers Marvell que se tournent les observateurs. En effet, la société américaine est l’un des principaux fabricants de carte contrôleur pour disque dur… A ce titre, ce ne sont plus seulement les disques durs ‘mécaniques’ qui seront touchés, mais également les disques Flash SSD. C’est pourquoi il est intéressant de suivre les prévisions du groupe qui a profité de la publication de ses résultats trimestriels pour informer les marchés de l’évolution de sa production perdue : elle devrait reprendre de 10% en janvier, progresser à 50% en avril, mais ne retrouvera pas ses niveaux d’avant la catastrophe avant la fin de l’année 2012.

Moins de disques, moins de PC

Dans notre précédant article, nous indiquions que les effets à la vente dans les boutiques et sur les PC, en tenant compte des stocks des distributeurs, ne se feront pas ressentir avant le début 2012. Certains importateurs commencent cependant à jouer la pénurie – en se frottant les mains ! Les effets pourraient donc être ressentis plus tôt que prévu. Et déjà le prix des disques durs a bondi en moyenne de 30%… et doublé sur certaines boutiques en ligne.

Concernant les PC, les effets de la hausse sont encore réduits, mais cela ne durera pas ! Cependant, comme l’a indiqué Dell, ce sera moins le prix du PC qui sera impacté par la pénurie de disques durs que la fabrication elle même. Il faut donc craindre dans les prochains mois moins la hausse des disques durs que l’absence de PC sur les étales…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur