L’élection présidentielle a dopé le trafic du Web français

Régulations

Au mois de mai, le trafic en ligne s’est notablement accru

Sur la Toile, le trafic s’intensifie. Une étude, réalisée en avril par comScore, dessine les tendances et montre une augmentation de 1% du nombre de visiteurs uniques (à 25,38 millions). L’étude met une fois encore en lumière la position supra dominante de Google en France.

Mais ce sont les élections présidentielles qui ont permis à certains sites de se démarquer. « sarkozy.fr » a reçu le 23 avril la visite de 68.000 internautes tandis que « Desirsdavenir.org » comptait deux jours plus tard 49.000 visiteurs.

Les sites d’information ont évidemment bénéficié du contexte politique. Ainsi, le Monde, le NouvelObs et les sites du Groupe Amaury (L’Equipe et Le Parisien) connaissent au même moment une croissance respective de 30, 14 et 8%. Le Monde.fr affiche d’ailleurs la plus belle progression du mois de mai. Le site de la Française des jeux tire son épingle du jeu avec, Euromillions oblige, une augmentation de sa fréquentation de 19%.

Sur les dix premiers sites les plus visités, Google reste bien entendu le premier de France. Sa croissance de 3% (à 17 millions de visiteurs uniques) le place à deux point d’écart de son poursuivant direct, le site de Microsoft. Le géant de Mountain View affiche par ailleurs la plus importante progression parmi les 10 sites les plus consultés en France.

Pour les autres, comScore observe un net recul depuis le mois de mars . Certains connaissent une croissance nul (Groupe Pages Jaunes, Ebay, Wikipédia) ou négative (site Iliad/Free.fr, Yahoo, Groupe PPR).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur