Lenovo confirme s'intéresser à l'offre anti-Microsoft d'IBM

Logiciels

Le constructeur chinois discute avec Big Blue de l’offre OCCS (Open collaboration client solution), désignée plus prosaïquement… “Microsoft-free”

Dans le contexte du Salon LinuxWorld qui s’est tenu les 5-7 août à San Francisco, Lenovo a confirmé qu’il étudiait l’offre d’un ‘package’ intégrant des distributions Linux de RedHat, Novell SUSE ou Ubuntu, ou d’autres, et du middleware ainsi que des applications collaboratives d’IBM.

Cette offre est appelée, en raccourci, client logiciel “Microsoft free” et désignée au sein d’une alliance suscitée par IBM comme “OCCS (Open collaboration client solution).

Lenovo envisage effectivement de fournir des PC qui seraient totalement dépourvus de logiciels Microsoft, tant pour les marchés grand public que professionnel.

Ces PC supporteraient Linux ainsi que Lotus Notes et Lotus Symphony pour la messagerie et une suite bureautique équivalente à Microsoft Office – une configuration qu’IBM avait déjà présentée en Europe. Big Blue soutient que le coût pour les utilisateurs serait ainsi diminué de moitié.

Selon le cabinet d’études Gartner, Lenovo détient 7,8% du marché mondial des PC.

Ce soutien apporté par Lenovo à la proposition d’IBM ne surprend personne. Les liens entre ces deux groupes sont restés étroits, depuis que Big Blue a commencé à sous-traiter la fabrication de ses PC portables ThinkPad à Legend (rebaptisé Lenovo en 2005), avant de lui céder toute son activité PC pour 1,75 milliard de dollars.

IBM explique que cette offre OCCS est la réponse à une demande exprimée par des DSI de grands groupes et par des organisations publiques gouvernementales en Europe et en Russie, où figurent notamment Aeroflot et le ministère de la Défense.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur