Lenovo fait mieux que prévu

Cloud

Le géant chinois des PC profite de l’intégration des activités PC d’IBM et d’un marché chinois en pleine expansion

C’est la première fois que Lenovo intègre dans ses résultats les activités de la division PC d’IBM, rachetées en début d’année. Pour son premier semestre fiscal, clos le 30 septembre, le bond enregistré est sensible, avec un chiffre d’affaires qui passe de 11,5 à 48,1 milliards de dollars de Hong Kong (environ 6,2 milliards de dollars).

Le bénéfice net du semestre en profite pour progresser de 13,5% à 627 millions de dollars de Hong kong. C’est en Chine, où le marché affiche une progression de l’ordre de 14%, que Lenovo enregistre sa meilleure progression. Avec l’acquisition des PC d’IBM, la part de marché du groupe atteint le tiers du marché chinois. Mais c’est surtout à l’international que Lenovo affiche ses ambitions. La fusion avec les activités d’IBM représente une base solide pour continuer de se déployer. A condition qu’elle apporte son lot de synergies et de réductions de coûts. Et surtout que les différences culturelles soient dépassées. Pour l’exercice en cours, Lenovo a révisé ses objectifs de bénéfice net. Et à la Bourse de Honk Kong, la progression de la valeur du titre depuis l’acquisition de la division PC d’IBM, qui au départ laissait plutôt sceptique, a permis au titre de progresser de 60%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur