Lenovo licencie et délocalise

Régulations

Le fabricant entend être plus compétitif

Au moment où Lenovo (ex-IBM PC) vient de perdre la troisième place mondiale au profit d’Acer, le groupe chinois annonce un plan de restructuration afin d’améliorer sa compétitivité.

Le fabricant annonce son intention de supprimer 650 emplois dans le monde. 350 suppressions de postes auront lieu au siège américain d’IBM. Le groupe n’a pas dévoilé la répartition géographique des autres emplois affectés. En tout Lenovo emploie 17.500 personnes dans le monde.

Lenovo prévoit également de délocaliser 750 postes vers des pays à bas coûts salariaux – Chine, Inde, Brésil et Slovaquie.

Il s’agit d’économiser 100 millions de dollars cette année, précise le groupe. Pour Bill Amelio, patron du fabricant, ces licenciements sont indispensables pour ramener les coûts et la rentabilité au même niveau que ses concurrents.

Selon le Gartner, Lenovo a livré au premier trimestre 3,9 millions de PC, soit une hausse de 16,1 %, ce qui cependant représente la plus forte progression pour le chinois depuis le rachat.

Mais Acer a fait mieux en écoulant 4,3 millions de PC, en progression de 46,1 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur