Lenovo va supprimer 450 postes en Chine

Cloud

Les résultats catastrophiques du quatrième trimestre déclenchent un deuxième plan social

Confronté à la crise, Lenovo, le constructeur chinois de PC, décide une nouvelle fois de réduire sa masse salariale.

Le géant chinois, quatrième fabricant mondial de PC, devrait supprimer 450 postes en Chine, en plus des suppressions d’emplois déjà annoncées au mois de janvier.

Alors qu’en Chine notre activité demeure très forte, une bonne partie de nos employés chargés du support au niveau mondial se trouvent en Chine. Même si[ces décisions sont] difficiles, ces réductions constituent une réponse nécessaire au retournement de l’économie mondiale“, explique Yang Yuanqing, le p-dg du groupe, cité par PCWorld.

Heurté de plein fouet par la crise, le constructeur chinois a pris au cours de ces dernières semaines plusieurs décisions. Au mois de janvier dernier, Lenovo décidait de supprimer 2.500 postes dans le monde, une mesure destinée à entraîner une économie de 300 millions de dollars.

Peu après l’annonce des résultats du quatrième trimestre, marquée par une perte de 90 millions de dollars, l’américain William Amelio, p-dg du groupe, avait été remplacé par le chinois Yang Yuanqing, alors président du conseil d’administration et ancien p-dg de Lenovo avant le rachat en 2005 de l’activité PC d’IBM. Une reprise en main très politique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur