Lenovo aborde Windows 8 sous l’angle hybride

Poste de travail
Lenovo Windows 8 hybride

Lenovo accueillera la sortie de Windows 8 avec deux convertibles et une tablette de la série IdeaPad Yoga, ainsi qu’un nouveau ThinkPad aux airs de Tablet PC.

Tous les segments, tous les formats, tous les usages. Avec Windows 8, Lenovo ambitionne de ratisser large et veut toucher à la dimension de l’innovation tout en maintenant une échelle tarifaire agressive.

Abordée sous l’angle de l’hybridité, l’offensive du groupe high-tech chinois englobera aussi bien son secteur de prédilection (les organisations et grands comptes) que le marché grand public et les petites structures.

Illustration avec la gamme IdeaPad (TPE / PME et indépendants), dont les deux nouveaux représentants, des convertibles série Yoga, présentent un double visage, à mi-chemin entre tablette tactile et PC portable.

L’on touche à ce que les constructeurs qualifient généralement de « compromis hybride », un concept à la mode et dont la déferlante est prévue pour la fin du mois, simultanément à la sortie du nouvel OS de Microsoft.

Le catalyseur de cette versatilité, c’est le clavier : selon les modèles, il pivote, coulisse ou se détache, pour offrir une configuration modulaire, transformable en un tournemain.

L’ultrabook se réinvente

Ainsi se présente le Yoga 13, qui s’affichera à 1199 euros TTC fin octobre. Sur le papier, il s’agit d’un ultrabook, qui répond à cette dénomination avec ses 17 mm d’épaisseur pour 1,54 kg, ses 8 heures d’autonomie et son retour de veille instantané grâce aux technologies qu’embarquent les processeurs Intel Core i-Series de 3e génération (Ivy Bridge).

Pour un tel prix, le produit a la particularité d’embarquer un écran à technologie tactile multipoint, en qualité IPS, avec une définition HD+ (1600 x 900 points) sur une diagonale de 13,3 pouces, un format intermédiaire qui offre un confort visuel sans compromettre la mobilité.

À noter que c’est l’écran qui constitue la plaque tournante du Yoga 13 : monté sur charnières, il vient se rabattre sur le dos du clavier. L’ensemble est alors utilisable comme une tablette, avec 8 Go de mémoire vive DDR3L, un SSD jusqu’à 256 Go, 2 ports USB, une sortie mini-HDMI et une connectivité Wifi 802.11n / Bluetooth 4.0.

Le Yoga se décline

D’un gabarit plus modeste, le Yoga 11 (799 euros TTC en décembre) adopte la même constitution, mais à 16 mm d’épaisseur pour 1,27 kg, il se révèle sensiblement plus mobile.

S’il se distingue par écran de 11,6 pouces dont la définition plafonne à 1366 x 768 points, c’est surtout son autonomie qui surprend, annoncée à 13 heures. Cette performance est due à l’implémentation d’un processeur ARM peu énergivore : le Tegra 3, un composant quadricœur (quatre puces Cortex-A9) signé Nvidia.

En contrepartie à cette frugalité, le support de l’USB 3.0 passe à la trappe. En outre, Windows est installé dans sa version RT, ce qui proscrit l’accès au Bureau, interface graphique plus propice à la productivité. Mais de l’aveu de Lenovo, cette distinction est volontaire : le Yoga 11 se prête davantage à la consultation et au partage de contenus, quand leur création reste du ressort du Yoga 13.

Les tablettes suivent le rythme

Passé les ultrabooks, la série IdeaTab s’enrichit d’une tablette dénommée Lynx, construite autour d’un processeur Atom Z2760 « Clover Trail » secondé d’un SSD de 32 Go ou 64 Go et de 2 Go de mémoire vive LPDDR2 . Pour 599 dollars en décembre (pas encore de prix pour l’Europe), cette machine 11,6 pouces offre 8 heures d’autonomie grâce au TDP limité du Clover Trail : 2 W.

La connectique est moins flatteuse : Wifi 802.11n et Bluetooth 4.0 pour le sans fil ; microUSB, microHDMI et lecteur de cartes microSD pour le reste. La compensation s’effectue suivant le principe inauguré par l’Asus Transformer, c’est-à-dire par l’adjonction d’une station d’accueil optionnelle (149 dollars supplémentaires), avec clavier, ports USB et un accumulateur qui rehausse l’autonomie à 16 heures.

En revanche, la Lynx prend alors masse et embonpoint, portée à 1,3 kg contre 650 g sans son dock.

Twist ending

Ultime ambassadeur de l’offre Lenovo, le Twist (849 dollars fin octobre) porte l’empreinte d’une gamme ThinkPad fidèle à sa tradition professionnelle. Dans l’esprit des Tablet PC, l’écran pivote à 360 degrés et se rabat sur le clavier. En 12,5 pouces, ce Twist est expressément livré sous Windows 8 Pro, avec le choix d’un SSD chiffré de 128 Go ou d’un disque dur jusqu’à 500 Go.

Outre le HDMI, l’on trouve du mini-DisplayPort en sortie, ainsi que 2 connecteurs USB 3.0 doublés d’une interface Gigabit Ethernet. Comme le lecteur d’empreintes digitales, la connectivité aux réseaux mobiles 3G / 4G LTE reste une option.

Le portefeuille logiciel inclut quant à lui les outils de protection Intel Small Business Advantage et la plate-forme Lenovo Cloud Storage, montée en partenariat avec le prestataire SugarSync. Cette offre siéra tout particulièrement aux PME qui n’ont pas de solution hébergée ou sur site.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur