L'entreprise prend une nouvelle dimension aux Rencontres mondiales du logiciel libre

Logiciels

Le cloud computing est-il compatible avec le logiciel libre? La question animera l’une des cinquante conférences consacrée à la thématique entreprise parmi les plus de 360 qui animeront les 11e Rencontres mondiales du logiciel libre en juillet.

Pour sa 11e édition, du 6 au 11 juillet 2010, les Rencontres mondiales du logiciel libre ( RMLL ) feront leur grand retour à Bordeaux, lieu de leurs premiers pas en 2000 et qu’elles avaient quitté en 2003 (avec un petit retour en 2004) pour s’exposer sur Metz (2003), Dijon (2005), Vandœuvre-lès-Nancy (2006), Amiens (2007), Mont-de-Marsan (2008), et Nantes (2009). En 2011, les RMLL reprendront la route pour se fixer à Strasbourg et, peut-être, bifurquer sur l’Europe à partir de 2012.

« Les RMLL ont vocation depuis le début à être un catalyseur des logiciels libres pour les utilisateurs, rappelle François Pellegrini, président des RMLL, c’est pourquoi les rencontres abordent aussi bien les aspects techniques que les enjeux de société ». Développeurs croiseront décideurs d’entreprises, responsables informatiques hommes politiques, utilisateurs éclairés et simples quidams intéressés par la question.

Les thématiques sont en effet nombreuses. Sessions techniques (avec, nouveauté, l’idée du matériel libre à travers un atelier «fer à souder») cohabiteront avec les questions de l’apport des logiciels open source dans les enjeux d’accessibilité, d’éducation, de loisirs et culture, d’économie sociale… Pas moins de 360 conférences sont programmées autour de sept grands thèmes.

Plus de 5000 personnes attendues

Et toujours le village associatif plantera ses barnum en centre ville pour promouvoir le libre auprès du grand public. Les conférences seront, elles, assurées à l’Ecole nationale supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique (ENSCBP) de Pessac. Plus de 5000 personnes y sont attendues dans la semaine. Un public chaque année toujours plus nombreux, notamment du fait de l’intérêt grandissant du grand public, selon les organisateurs.

Mais c’est bien par les entreprises que se diffuse durablement le libre. « L’esprit libre existe aussi dans l’entreprise », rappelle Hervé Lardin, membre du Conseil national du logiciel libre ( CNLL ), une association créée en février 2010 qui fédère les voix des entreprises innovantes autour du libre. Une initiative qui pèsera aux RMLL. « La thématique entreprise prend une dimension plus importante cette année avec les regroupements régionaux des entreprises du libre », confirme le porte-parole de la CNLL, par ailleurs président de l’association membre ProLibre.

Une rencontre dans la rencontre

Une importance qui se traduit dans l’organisation de l’événement avec une série de 52 conférences et ateliers dédiés à la thématique entreprise. entre le 7 et le 9 juillet. Une rencontre dans les rencontres en quelque sorte. Aux habituelles présentations sur le modèle économique de l’open source et problématiques de migration, viendra cette année s’ajouter une table ronde consacrée aux nouveaux modes de l’informatique libre dans le cloud computing.

Quid de la récupération des données hébergées? Comment changer de fournisseur de SaaS (software as a service) tout en continuant à bénéficier du logiciel (libre) installé sur le serveur? Bref, le cloud est-il compatible avec le libre? Autant de questions auxquelles les organisateurs tenteront, notamment sous l’égide de des associations régionales ProLibre, Adeiso et Innovalis Aquitaine, d’apporter une réponse à l’occasion de ces prochaines rencontres du logiciel libre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur