Les ambitions contrariées d'AMD pour 2008 : quatre cœurs et bénéfices

Cloud

Les dirigeants d’AMD font corps et affichent un optimisme de rigueur. Les promesses de 2007, processeurs quatre cœurs et retour au bénéfice, seront tenues… en 2008 !

A l’occasion d’une conférence en ligne, AMD a confirmé les retards de livraison sur ses processeurs quatre cœurs Barcelonapour les serveurs et Phenompour les ordinateurs de bureau. Il faudra désormais attendre le premier trimestre 2008 pour accéder à cette technologie qui ne cesse de décevoir et de rencontrer des difficultés.

Le fondeur ne déroge pas à son discours et rappelle qu’il compte sur ses nouveaux produits pour augmenter fortement sa part de marché face au géant Intel. Une ambition qui semble bien mal engagée !

Mais le plus attendu dans cette intervention relevait non pas de la production, mais bien de la santé financière du groupe. Rappelons que les quatre derniers trimestres ont été déficitaires, en partie par l’erreur du rachat d’ATI à un prix nettement surévalué, ce qu’Hector Ruiz, le patron, a quand même fini par reconnaître ( lire notre tribune ).

En partie seulement, car AMD souffre de plusieurs maux… Ce rachat exorbitant, les difficultés de production de ses produits quatre cœurs en 65 nm, les retards que cela induit, et la déception sur les performances de ses produits qui ne sont pas au rendez-vous. Sans oublier la pression d’Intel, qui a repris de l’avance sur son challenger et mène une véritable guerre des prix qui mine les marges de ce dernier !

Sans surprise, Hector Ruiz a confirmé qu’il n’y aura pas d’amélioration dans l’immédiat, les prochains trimestres continueront d’être déficitaires. Le patron d’AMD s’est pourtant montré optimiste, et a annoncé l’équilibre au deuxième trimestre 2008 et un retour au bénéfice au troisième trimestre…

Bob Rivet, le directeur financier d’AMD, confirme que le groupe renouera avec les bénéfices sur chacune de ses activités en 2008. Il a même précisé que “Nous parlons d’être dans le vert sur l’année entière et pas seulement à un moment donné.

Une ambition qui va très certainement laisser les marchés sceptiques…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur