Les analystes US s’acharnent sur Baidu.com

Cloud

Des analystes de Wall Street qui révisent à la baisse leur avis sur le ‘Google chinois’, et c’est le rêve américain de Baidu.com qui pourrait s’effondrer?

IPO réussie pour le concurrent chinois de Google, qui a eu l’outrecuidance de venir affronter son modèle sur son propre terrain boursier. Introduit à 27 dollars, l’action du moteur de recherche chinois a grimpé en quelques jours, jusqu’à dépasser les 120 dollars.

Mais voilà que les analystes Anthony Noto, de Goldman Internet, et Safa Rashtchy et Aaron M. Kessler, de Piper Jaffray Cos., ont révisé leur avis et estimé que le titre allait ‘underperform‘, ce qui en langage boursier se traduit par ‘vendre‘. Pour le premier, l’action devrait s’équilibrer à 27 dollars, sa valeur d’introduction, et au grans maximum atteindre les 45 dollars, soit 60% en dessous de son prix actuel. Pour les suivants, la valeur de Baidu.com est irréaliste, représentant 123 fois son chiffre d’affaires prévisionnel de 2006. En 2004, Baidu.com a réalisé un chiffre d’affaires de 200 millions de dollars ! Pourtant, le modèle économique de Baidu.com est proche de celui de Google. Un modèle dérivé des années Internet de triste mémoire. Mais pourquoi donc ce qui se justifie pour Google ne le pourrait pas pour son concurrent chinois ? Et on a du mal à imaginer dix sociétés de Wall Street investissant 1,4 milliard de dollars dans un site Web chinois si elles n’avaient étudié sérieusement le dossier et n’en attendaient pas un retour. En réalité, le retournement des analystes américains aurait des sources plus profondes. Et en particulier une enquête de l’Attorney General de New York, Eliot L Spitzer, sur certaines pratiques des banques d’investissements. Une enquête qui tendrait à démontrer que ces dernières auraient surévalué des dossiers d’IPO, afin d’augmenter leurs revenus. Les banques d’affaires adopteraient donc une attitude plus prudente, et surtout critique, qui cacherait cependant des pratiques peu avouables que l’on pensait disparues depuis l’implosion de la bulle Internet. Mais comme une nouvelle bulle s’annonce, les mauvais travers sont de retour. Et plutôt que de se retourner sur le géant Google, il est plus facile de s’attaquer à une start-up chinoise, qui pourrait regretter ses ambitions américaines. Mercredi 14 septembre, l’action Baidu.com a plongé de 28,4% à Wall Street.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur