Les armes anti Free mobile de Bouygues Telecom et SFR

CloudOperateurs

Alors que Bouygues Telecom joue la carte de la fidélité pour conserver ses abonnés, SFR entre à son tour dans l’illimité sans engagement à bas coût.

Coup sur coup, Bouygues Telecom et SFR ont révélé de nouvelles offres tarifaires. Des offres qui débarquent à l’avant veille du lancement de Sosh, l’offre « low cost » d’Orange, qui répond notamment aux hostilités de la formule sans engagement B&You de Bouygues Telecom lancée dans le courant de l’été.

SFR entre à son tour dans la danse de l’entrée de gamme pour avec quatre offres mobiles Red, dont la moins onéreuse plafonne à 12 euros mensuels, et qui compléteront, à partir du 11 octobre, les forfaits Carré Web proposés depuis le 15 juin. Red partage nombre de caractéristiques de ses concurrents. « Il s’agit de forfaits vendus uniquement sur le Web, sans engagement, sans mobile subventionné, pour tous les usages [appels, SMS et données, ndlr] », résume Franck Esser, le dirigeant de SFR selon des propos rapportés par Le Figaro. Si le support téléphonique est maintenu (contrairement à B&You qui s’appui sur la communauté et les outils sociaux pour assurer le suivi de ses clients), aucun service après-vente ne sera assuré en boutique. Orange déclare avoir maintenu cette possibilité pour Sosh, rappelle ITespresso.fr.

Récompenser la fidélité pour mieux fidéliser

De son côté, Bouygues Telecom propose la nouvelle gamme de forfaits Eden (à partir de la mi-octobre) dont l’idée sous jacente vise à récompenser la fidélité des clients. Les forfaits sponsorisant un mobile baisseront automatiquement de prix (de 5 à 7 euros par mois tout de même) au bout d’un ou deux ans. Et tous les 24 mois, l’opérateur assure que tous les clients fidèles souhaitant se ré-engager « bénéficieront de meilleurs prix » pour un téléphone neuf que les nouveaux abonnés. Tout en permettant au client de changer de forfait « à tout moment, sans renouveler son engagement ». Des passerelles entre Eden et le quadruple play Ideo sont également dressées, sources d’économies supplémentaires.

Au niveau de l’offre, tous les forfaits incluent les SMS et MMS illimités et les hotspots Wi-Fi estampillés Bouygues Telecom. L’option 3G+ est modulée selon les offres qui démarrent à 14,90 euros pour une heure d’appel à 26,90 euros pour 4 heures d’appel (avec un nouveau terminal). Les offres 3G évoluent de 21,90 euros à 79,90 euros selon les forfaits de communication et le volume de données échangées (et diverses options), indique ITespresso.fr.

2 millions d’abonnés Free Mobile en 2012 ?

Certes, les opérateurs réagissent à la concurrence du moment. Mais c’est évidemment l’arrivée prochaine de Free mobile qui stimule le lancement de ses offres nouvelles, lesquelles tendent à tirer les prix vers le bas. Au dernières nouvelles, Free pourrait proposer un forfait voix et 3G illimitée à moins de 30 euros par mois, voire moins couplé à une offre Freebox. Selon les analystes, la filiale mobile d’Iliad pourrait recruter entre 900 000 et 2 millions de clients avant fin 2012.

Néanmoins, les opérateurs restent sereins. Lors d’une interview accordée au Figaro,Franck Esser, s’est estimé sur une pente ascendante, après l’obtention de fréquences 4G « 30 % moins cher que la concurrence » et le lancement, en juin dernier, des offres Carré, qui réunissent un million d’abonnés. De son côté, Bouygues Telecom se réjouit de son dynamisme. L’opérateur compte plus de 11 millions de clients dans la mobilité et dépasse désormais le million d’abonnés Bbox. Il n’en reste pas moins qu’une nouvelle guerre se prépare, notamment avec Virgin Mobile en embuscade


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur