Les autorités US s’intéressent à l’accord Google-Yahoo

Régulations
Du rififi dans le nuage entre Amazon et Google

Un rapprochement entre le numéro 1 et le numéro 2 de la pub en ligne fait forcément planer un doute quant à l’application d’une concurrence équitable

Yahoo main dans la main avec Google ? Cette configuration inédite n’a pas manqué de provoquer une certain trouble au sein du département de la justice américain (DoJ), rapporte le New York Times. Le DoJ se trouve à l’origine d’une citation à comparaître concernant les deux géants du Web et Microsoft.

Rappelons qu’à l’issue du rocambolesque épisode de tentative d’acquisition de Yahoo par Microsoft, la firme conduite par Jerry Yang était allée, à la surprise générale, se réfugiée dans les bras de Google, le numéro un américain des moteurs de recherche afin de créer une alliance dans la publicité en ligne.

L’accord annoncé par les deux géants permettrait à Google d’afficher et de vendre des publicités AdWords avec des résultats de recherche de Yahoo. Très vite, des détracteurs ont pointé du doigt un rapprochement potentiellement dangereux pour la concurrence. L’avis n’a pas tardé à être partagé par le DoJ.

Il faut dire qu’ensemble, Google et Yahoo détiennent 80% du marché de la pub en ligne, selon la société spécialisée Hitwis.

Pour le moment Google a refusé de confirmer l’existence de la procédure. Un porte-parole de la firme s’est néanmoins doit “confiant que l’accord passé avec Yahoo pouvait s’avérer bénéfique pour la compétitions“.

Pour le moment, la citation à comparaître n’implique pas de sanctions. Les autorités américaines se contenteront de réunir des éléments pour constituer un dossier. Cette première étape, durant laquelle les entreprises citées sont susceptibles de fournir des documents de plusieurs milliers de pages peut s’étaler sur plusieurs mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur