Les banques japonaises scannent les veines de leurs clients

Sécurité

Deux banques japonaises ont adopté un nouveau système d’identification biométrique, les veines de la main, développé par Fujitsu

Le système biométrique d’indentification des veines de la paume de la main ne prend que deux secondes pour valider l’identité du client. Après introduction de la carte bancaire, trois photos infrarouges de la paume de la main sont prises, et l’identité du propriétaire de la carte est validée.

Le système repose sur l’identité unique des veines de la main, au même titre que pour les empreintes digitales ou rétiniennes. La source lumineuse proche de l’infrarouge permet d’obtenir une photographie numérique de la paume, sur laquelle les veines apparaissent en noir, sans que cette dernière ne soit en contact avec un support. La photographie est ensuite comparée avec les données stockées sur la carte bancaire. “Il est assez facile pour des criminels de regarder quelqu’un saisir son code, puis de voler la carte et de retirer de l’argent. En plus, le nombre de fausses cartes est en augmentation. Ce système est beaucoup plus sécurisé” a déclaré un porte parole de Fujitsu. Mais, pourquoi la paume de la main ? Il apparaît tout d’abord que les consommateurs hésitent à se soumettre régulièrement aux systèmes de scan rétinien? De même pour la reconnaissance de l’empreinte digitale. Les femmes en particulier trouvent ce système peu hygiénique. Avec un taux de fiabilité équivalent, le schéma des veines de la paume de la main de chaque individu est unique – parlez-en à une voyante ! ? ce scan présente l’intérêt de ne pas mettre la main en contact avec l’appareil ! Le système de Fujitsu a été adopté au Japon par la Suruga Bank, ainsi que par la Bank of Tokyo-Mitusbishi. D’autres géants de la banque nippone devraient suivre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur