Les banquiers se serrent la ceinture pour leur S.I.

Cloud

Comment faire avec un encadrement sévère des dépenses dans le système d’information ? Réponses de managers de la banque et de l’assurance, lors d’une conférence de l’association EFMA, les 9 et 10 juin 2005 à Paris

Les dirigeants de la banque ont pu échanger sur les positions à tenir face à une pression toujours forte sur les budgets du système d’information.

«Les notions de rentabilité et de coût des systèmes d’information deviennent prépondérantes. L’accueil qui a été réservé à notre conférence le montre bien» explique Philippe Van Fraechen, l’un des organisateurs,membre de l’association Efma (European Financial Management & Marketing Association)(*). «Cette préoccupation est liée à des changements profonds dans les banques. Il y a 10 ou 15 ans, les services informatiques primaient un peu sur le ‘business’. Mais depuis quelque temps, cette tendance se renverse : l’informatique doit être au service du c?ur de métier». C’est sans doute la raison pour laquelle, parmi la soixantaine de participants, venus des plus grands pays européens, un tiers environ provenaient de directions “métier” ou du marketing; des ‘account managers’ (comptabilité, gestion) ou des acheteurs étaient également assidus aux tables rondes, aux côtés de DSI et responsables informatiques. Une constation se confirmeé: peu de grands projets informatiques/télécoms sont actuellement en déploiement, alors que les nouvelles technologies emportent toujours une forte adhésion des organisations pour améliorer encore la productivité et soutenir l’activité avec, par exemple, des applications de CRM (relation clients). En fait, beaucoup d’organisations du secteur manquent encore de se concentrer sur les besoins des clients. Et pourtant, elles disposent généralement de toute la panoplie des outils logiciels (CRM, Business intelligence, outil de prévision…). Les thèmes les plus débattus ont concerné : les architectures de données du ‘back end’ au ‘front line’; la complexité du management; les passerelles entre la technologie et les priorités “métiers”. __________ (*) Efma: European Financial Management & Marketing Association www.efma.net


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur