Les Bourses plongent suite au discours positif de la Fed

Cloud

En soulignant l’évolution positive de l’économie américaine et confirmant l’éventualité anti inflationniste d’un relèvement des taux, Alan Greenspan a fait plonger les places boursières et les valeurs technologiques. Mais c’était sans compter sur les résultats des entreprises US…

Le président de la Fed, Alan Greenspan, a évoqué, avant la publication du Livre Beige, qu’un relèvement des taux pourrait devenir nécessaire pour contenir les pressions inflationnistes dans le cadre d’une croissance soutenu de l’économie américaine.

Le Livre Beige lui-même, présenté au Congrès américain, a présenté un tableau optimiste de la conjoncture économique aux Etats-Unis. “L’activité économique a augmenté dans tout le pays (?) La croissance est largement répartie alors que les ventes au détail ont augmenté de façon notable et que les secteurs manufacturier, minier, énergétique, le tourisme et les services étaient tous en croissance” C’est exactement le discours que les investisseurs craignaient d’entendre, entraînant une nervosité communicative qui s’est répercutée sur toutes les places boursières, où les indices ont tous plongé. A la Bourse de Paris, le marché corrige et le CAC40 chute de 0,80% à 3.743,15 points. Les publications de bons résultats trimestriels ont de manière inattendue permis à la Bourse de New York de terminer en hausse, entraînée par deux poids lourds de Wall Street, General Motors en hausse de 10,18% et Motorola qui bondit de 18,99%. Le Dow Jones termine sur une hausse symbolique de 0,03% à 10.317,27 points, et le Nasdaq progresse de 0,86% à 1.995,63 points. S’il est, par contre, un acteur incontournable de l’économie qui profite des spéculations sur les taux, c’est le dollar. Le billet vert profite des rumeurs sur la hausse de sa rémunération pour enregistrer son meilleur niveau de l’année, à 1,1830 dollar pour un euro. A Paris, les investisseurs ont allégé les bénéficiaires, et ce sont donc les valeurs technologiques et financières qui plongent. Alcatel perd 4,08%, Dassault Systèmes 4,05%, Business Objects 3,69%, Capgemini 2,99%, France Telecom 2,23% et STMicroelectronics 1,92%. Motorola bondit de 18,99% sur ses résultats trimestriels supérieurs aux attentes et la révision de ses prévisions à la hausse. Le chiffre d’affaires du groupe enregistre une hausse de 42% à 8,6 milliards de dollars et les bénéfices passent en un an de 169 à 609 millions de dollars. Les résultats en forte hausse de Applied Micro Circuits devraient profiter aux valeurs des semi-conducteurs. Le fabricant voit son chiffre d’affaires plus que doubler à 47,4 millions de dollars, et il réduits ses pertes de 229 à 2,1 millions de dollars. Le titre gagne 7,92%. Par contre, chez les valeurs internet, le quatrième moteur de recherche américain Ask Jeeves perd 1,33% malgré un chiffre d’affaires trimestriel en hausse de 73% à 39,2 millions de dollars et 13,4 millions en bénéfices.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur