Interrogations sur l’avenir des brevets de Novell par CPTN (Apple, EMC, Oracle et Microsoft)

Cloud

Les autorités de régulation entrent en jeu dans le cadre du rachat de Novell par Attachmate et de la cession de certains brevets au consortium CPTN. La première manche se joue actuellement.

Fin novembre, Novell a été racheté par Attachmate. Si la compagnie va conserver les droits liés à UNIX, beaucoup se demandent ce qu’il adviendra des 882 brevets vendus à CPTN Holdings. Une cession d’actifs pour le moins opaque, la teneur des brevets et les objectifs des acquéreurs restants assez flous. Ces craintes sont renforcées par le fait que derrière ce groupement se cachent des compagnies comme Microsoft, Apple, EMC et Oracle.

Voilà qui n’a pas été du goût de certaines organisations œuvrant dans le secteur des logiciels libres, comme l’Open Source Initiative (OSI) et la Free Software Foundation Europe (FSFE). Elles ont interpellé les autorités de régulations allemandes, lesquelles ont contesté la création du consortium. Conséquence de cette action, ce dernier se trouve aujourd’hui au point mort.

Le soulagement des acteurs du monde open source aura toutefois été de courte durée. Selon Steven Vaughan-Nichols de ZDNet, l’arrêt du CPTN n’aurait rien de définitif, ce contretemps étant pour l’essentiel dû aux fêtes de fin d’années, une période peu propice à une telle levée de fonds (près de 450 millions de dollars, rappelons-le). Microsoft aurait donc toujours l’intention de mettre en place ce groupement, qui compte bel et bien faire l’acquisition des 882 brevets de Novell.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur