Les cartes graphiques toujours en bonne forme

Cloud

Des disparités existent néanmoins entre les GPU pour ordinateurs de bureau et celles conçues pour les portables

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La vente de GPU a particulièrement augmenté au troisième trimestre. Selon l’institut californien Jon Peddie Research, la vente de cartes graphiques a progressé de 20% pour atteindre 97,8 millions d’unités. A trimestre comparable, les livraisons n’ont augmenté que de 18,2% l’année précédente.

Trois acteurs se partagent l’essentiel du marché des GPU pour ordinateurs de bureau. Nvidia revendique 37,8% des ventes. Le fabricant est suivi de près par Intel qui totalise 33,5% des livraisons de processeurs graphiques. AMD (qui s’est offert ATI), en troisième position totalise 17,5% des ventes.

Le rapport de force s’inverse pour les puces graphiques pour laptops. Intel se trouve en 1ère position avec 50,9% ventes. En deuxième et troisième position, AMD et Nvidia représentent respectivement 23,4 et 22,8% des livraisons.

Les ventes de GPU destinées aux ordinateurs de bureau ont vu leur part de marché croître en un trimestre de 68,5% à 73,6%, soit 72 millions d’unités. Au troisième trimestre, les ventes de processeurs graphiques pour PC portables atteignent 25,8 millions d’unités.

Jon Peddie directeur de l’institut de recherche éponyme, attribue cette progression à « une demande croissante des consommateurs pour un accès à des contenus multimédia riches, et d’une certaine manière, à la demande de Windows Vista« .

Pour mémoire, le fabricant Nividia, avec la famille des cartes graphiques GeForce 8M, propose de mettre à portée des laptopsles applications 3D ainsi que les formats HD DVD et Blu-ray. Une manière de combler le fossé entre portables et desktop.

Toutefois, l’influence de Vista dans la progression des ventes est à prendre avec des pincettes quand on sait le succès encore modéré remporté par la dernière version de l’OS de Windows.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.


Avis d'experts de l'IT