Les chirurgiens opèrent mieux s’ils jouent aux jeux vidéo

Régulations

Etonnant constat d’une étude publiée dans le numéro de février
d’Archives of Surgery

Le jeu vidéo pourrait-il intégrer la formation et l’entrainement des chirurgiens ? A lire les résultats de l’étude réalisée au Beth Israel Medical Center de New York et publiée dans Archives of Surgery, cela a du sens !

Une expérience a été menée auprès de 33 chirurgiens du centre hospitalier. Une partie d’entre eux a été invitée à jouer aux jeux vidéo un minimum de 3 heures par semaine. Et les résultats sont édifiants?

37 % des chirurgiens joueurs ont commis moins d’erreurs, 27 % ont travaillé plus vite, et 42 % ont amélioré leurs résultats aux testes de chirurgie !

Au moment ou se multiplient les techniques de laparoscopie– la manipulation d’instruments pour inciser ou l’usage d’une télévision pour guider le mouvement d’instruments dans le corps humain ? la pratique des jeux vidéo renforcerait certains réflex des chirurgiens.

Le professeur de psychologie Douglas Gentile, de l’Iowa State University, co-auteur de l’étude, explique ce phénomène par “Les habiletés motrices fines, la coordination ?il-main, l’attention visuelle, la perception de la profondeur et la compétence sur ordinateur.

Les jeux vidéo peuvent être un outil de pratique d’enseignement qui aide à l’entrainement des chirurgiens“, a indiqué le responsable de l’étude, le docteur James Rosser, du Beth Israel.

En revanche, les auteurs de l’étude ne se sont pas risqués à conseiller aux parents de laisser leurs enfants jouer quotidiennement aux jeux vidéo, car comme l’a confirmé le Professeur Gentile, “Passer autant de temps à jouer aux jeux vidéo ne va pas multiplier les chances pour les enfants de s’orienter vers des études médicales.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur