Les choix stratégiques de Thomson commencent à payer

Cloud

L’abandon de son activité de production de téléviseurs commence à porter ses fruits. Les résultats de Thomson sont en légère baisse, mais supérieurs aux attentes

Le groupe Thomson vient démontrer l’effet de change sur les entreprises européennes, inverse de celui qu’affichent les entreprises américaines. Nombreuses parmi ces dernières – comme IBM, HP, Cisco, Yahoo! ou eBay – ont en effet profité de la chute du dollar pour afficher des résultats en hausse.

Pour Thomson, c’est l’inverse, le chiffre d’affaires de l’exercice 2004 chute de 5,5% à 7,99 milliards d’euros. A taux de change constant, il aurait été de 8,42 milliards d’euros. Le différentiel couvre très exactement la chute du chiffre ! Mais ce résultat, Thomson le doit aussi à son désengagement de l’activité de production de téléviseurs, à très faible marge, cédée au chinois TCL International Holding. Ainsi, la chute de 15,6% au quatrième trimestre du chiffre d’affaires du groupe à 2,27 milliards d’euros ne prend plus en compte pour la seconde fois consécutive les activités téléviseurs. Le maintient du chiffre d’affaires du groupe électronique profite en particulier de la performance des activités “Media & Entertainment“, en progression annuelle de 9,5%. “Cela montre la bonne décision de faire évoluer la stratégie du groupe vers les médias et les loisirs, et confirme les perspectives de croissance du groupe dans les années à venir“, a indiqué Julian Waldron, le directeur financier du groupe. – La division “Media & Entertainment” progresse de 9,5% à 6 milliards d’euros. – La division “Solutions pour contenu numérique” reste stable à 2,27 milliards d’euros. – La division “Solutions pour réseaux de diffusion” progresse de 23,2% à 1,96 milliards d’euros. – La division “Solutions pour l’industrie et la distribution” chute de 18,4% à 3,74 milliards d’euros. C’est elle qui est affectée par l’arrêt de la fabrication des téléviseurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur