Les clients mobiles frôlent les 62 millions en France

Réseaux

Avec près de 390.000 nouveaux clients mobile, la croissance du secteur repart timidement. Les MVNO restent cantonnés à la marge.

Avec près de 61,9 millions de clients mobiles recensés au deuxième trimestre, selon les chiffres publiés hier par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), la croissance du secteur semble reprendre. Alors que le premier trimestre 2010 affichait une croissance nulle, le secteur s’enrichit de 389.500 nouveaux clients au 2e trimestre. Soit une timide hausse de 0,6% d’un trimestre à l’autre. Et 4,6% de hausse annuelle néanmoins. Mais la hausse ralentit au fil des mois: elles étaient de 5,6 et 6% respectivement au 1er trimestre 2010 et 3e trimestre 2009. Il est vrai que le marché tend à saturer avec un taux de pénétration au 2e trimestre de 95,8% qui retrouve son niveau du 3e trimestre 2009 (93,4% en taux de pénétration actif).

Les abonnements mobiles continuent leur progression à près de 9% sur un an et 1,9% d’un trimestre à l’autre. Soit 44,1 millions de forfaits (71% du total). Cette hausse se fait au détriment du prépayé qui perd 446.000 clients (en baisse de 4,5% annuellement et de 2,5% trimestriellement). L’attractivité des forfaits 3G Internet «illimités» semble donc porter ses fruits.

Les opérateurs de réseaux virtuels (MVNO) ne parviennent toujours pas s’imposer sur le marché. Avec 3,664 millions d’utilisateurs, les MVNO occupent à peine 6,20% du marché. Une faible croissance face aux 6,17% de part de marché du 1er trimestre et aux 5,27% du trimestre équivalent en 2009. Au cours des trois derniers mois, Virgin Mobile, NRJ Mobile et autres Tele2, Coriolis et Prixtel (une quinzaine au total), n’ont recruté que 37.600 nouveaux clients. Le plus mauvais résultat depuis 5 ans. Leur croissance annuelle s’en ressent. Elle se limite aujourd’hui à moins de 23% contre plus de 26% au cours du 1er trimestre et 25% au 3e trimestre 2009.

Plus de 4 millions de cartes SIM M2M et de clés 3G

L’absence de modèles de terminaux attractifs peut en parti expliquer le désintérêt des consommateurs pour les offres des MVNO. Les iPhone et BlackBerry, deux locomotives du secteur, se retrouvent pour le moment exclusivement dans les offres des opérateurs d’Orange, SFR et Bouygues Telecom. Et les modèles sous Android parfois proposés ne semblent pas pouvoir inverser la tendance. L’absence de réseau de distribution propre à chaque acteur n’aidant certainement pas à développer leur part de marché.

Sur le trimestre, près de 2 millions de SMS ont été envoyés. Soit une hausse de 8,8% trimestrielle qui ralentit néanmoins par rapport aux deux précédentes périodes (14,6% et 24,2% respectivement). Avec plus de 24,23 milliards de SMS envoyés au cours du trimestre, le taux moyen mensuel de messages courts s’élève à 134,6 par utilisateur. En hausse sensible par rapport aux 124,4 du précédent trimestre.

A noter que le nombre de cartes SIM M2M dépasse désormais les 2 millions de comptes (2,042 millions). Soit une hausse trimestrielle de plus de 287 000 comptes. Bien plus que les 171 000 nouveaux utilisateurs de cartes SIM data (clé 3G) alors que leur nombre (2,38 millions) reste supérieur à celui des machines communicantes. Pour combien de temps encore? Au total, les cartes SIM à usage de données uniquement (pas de service de téléphonie) enregistrent plus de 450 000 de nouveaux utilisateurs. Soit plus que le secteur de la téléphonie mobile…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur