Les collectivités testent les services touristiques de demain

Cloud

PDA GPS, géolocalisation des services… les collectivités testent des outils innovants pour valoriser leurs territoires. Retours d’expérience aux Interconnectés, ce 2 décembre à Lyon

Valoriser son territoire et promouvoir le tourisme grâce aux outils numériques. Lors de la cinquième édition des Interconnectés, ce 2 décembre, à Lyon, quatre réalisations ont illustré ces potentialités, de la préparation des séjours, à l’accompagnement durant la découverte du territoire.

Le SIBA, le syndicat intercommunalité du bassin d’Arcachon, et la Communauté urbaine de Lyon, le Grand Lyon, ont tous deux mis des dispositifs en ligne pour promouvoir leur territoire. Dans le premier cas, il s’agit d’une cartographie interactive, qui permet notamment aux touristes de préparer leur voyage sur les dix communes du bassin d’Arcachon. Les internautes y trouvent des informations géolocalisées sur les hébergements, la restauration, mais également les loisirs, et peuvent effectuer des recherches élaborées, en visualisant le résultat sur un fond cartographique ou sur une photo aérienne.

Lancé en juin, le service en ligne a reçu 30.000 visites. Il exploite le SIG du SIBA, basé sur l’outil Sig-geomedia d’Intergraph, qui a été développé en 2001, et qui comprend notamment les données du cadastre et les photos aériennes. Mais l’application intègre également des informations provenant des données issues des offices de tourisme (l’hébergement), par syndication.“Les autres données sont saisies à la main” précise Anne Laure Langevin, responsable du service SIG au SIBA.

Le Grand Lyon, lui, a développé un service en ligne à l’occasion des journées européennes de septembre 2008, qui comptaient 350 événements sur 48 communes. Outre le programme, mis en ligne chaque année, le Grand Lyon a développé un service de cartographie sur Google Maps qui permettait de géolocaliser l’ensemble des événements, ainsi que les stations de Velov, les vélos en libre accès. Cette dernière fonctionnalité existait déjà. “Proposer ce service sur mobile est l’étape suivante logique. Nous y pensons” a conclu Jocelyn Blanc, l’un des webmasters du site du Grand Lyon.

Sur la route

Car, c’est le deuxième volet de ces expériences, les outils numériques peuvent accompagner l’individu dans son déplacement. C’est notamment le cas de Ludognac, système de guidage ludique mis en place par la communauté de communes du Bas Armagnac. Le projet est pour l’essentiel financé par les fonds européens et la région, et reçoit le soutien opérationnel de l’Ardesi, l’agence régionale pour le développement de la société de l’information.

Concrètement, les touristes peuvent se faire prêter l’un des 18 PDA GPS (des modèles Samsung) disponibles auprès des offices de tourisme. Ils leurs servent de guide dans leur découverte de la région. Deux itinéraires sont tracés, parsemés de « points remarquables », qui se déclenchent en fonction de la géolocalisation du véhicule ou du piéton. Sur ces « spots » des informations sont données, avec des textes, ou des jeux concernant le patrimoine. Des informations sur l’hébergement et la restauration sont également fournies.

Difficile, toutefois, de tirer des conclusions sur l’efficacité de ces outils. “Pour l’instant, cela a un effet d’image, car la flotte de PDA n’est pas assez importante”conclut Denis Descube, qui a participé au projet pour l’Ardesi.

Un autre projet, voisin, est mené par l’office national des forêts, depuis trois ans, avec l’opérateur Gpto. Ces guides multimédia représentent “une bonne alternative aux panneaux, qu’il faut entretenir et qui sont difficiles à faire évoluer” précise MR Vogel, responsable de l’accueil du public à l’agence de l’ONF de la drome Ardèche. De plus, ils permettent de proposer des itinéraires taillés sur mesure pour les enfants, ce qui attire les familles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur