Les composants Qualcomm interdits de sol américain

Régulations

Les téléphones mobiles qui embarquent des composants Qualcomm sont interdits
d’importation aux Etats-Unis

C’est la conséquence la plus sérieuse du jugement gagné par Broadcom contre Qualcomm, après qu’un jury fédéral a reconnu que ce dernier a enfreint trois brevets du premier dans ses composants comme dans ses logiciels.

Qualcomm a d’abord été condamné à verser 19,6 millions de dollars de dommages et intérêt à Braodcom.

Seconde étape de la condamnation, la US International Trade Commission, une agence fédérale en charge du commerce international des Etats-Unis, vient d’interdire l’importation de téléphones mobiles qui embarquent des composants Qualcomm.

La décision ne concerne que les futurs téléphones équipés Qualcomm, les téléphones importés jusqu’à présent ne sont pas concernés. Cela représente tout de même un potentiel de dizaines de millions de téléphones?

De plus, c’est tout l’écosystème Qualcomm qui est touché par la décision, en particulier les fabricants Motorola et Samsung, ainsi que les opérateurs télécoms américains AT&T, Sprint Nextel et Verizon Wireless.

Paul Jacobs, le président de Qualcomm, a indiqué qu’il va agir auprès d’une Cour fédérale pour obtenir un rejet de cette décision lourde de conséquence. Et éventuellement interpeller le Président Bush afin d’obtenir son veto.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur