Les contrats pleuvent pour les équipementiers télécoms

Régulations

Alcatel, Lucent, Cisco signent à tour de bras des contrats de plusieurs millions de dollars

L’été s’annonce radieux pour les équipementiers télécoms. En effet, les carnets de commandes ne cessent de se remplir avec des mega contrats tous plus juteux les uns que les autres. Les grands opérateurs et fournisseurs d’accès réinvestissent massivement, tandis que les entreprises étoffent leurs budgets télécoms. Leurs dépenses devraient progresser de 3,5% cette année selon Forrester (voir notre article).

Chauvinisme oblige, commençons par le français Alcatel qui a décroché un contrat de plusieurs millions d’euros avec Be, un nouveau fournisseur de services haut débit du Royaume-Uni. Be lancera une offre triple play complète qui sera composée dans un premier temps de services Internet à 24 Mbps, le débit le plus élevé du Royaume-Uni et trois fois celui de son concurrent le plus rapide aujourd’hui. Be sera le premier opérateur britannique à déployer le gestionnaire de services intelligent Alcatel 7302 ISAM prenant en charge la technologie ADSL2plus. Du côté de Lucent, c’est un contrat de plus de 500 millions de dollars qui a été signé auprès de l’opérateur de téléphonie mobile texan MetroPCS pour une durée de trois ans. L’accord porte sur l’installation de nouveaux équipements de téléphonie de troisième génération (3G) à travers les Etats-Unis, précise le groupe dans un communiqué. MetroPCS, basé à Dallas, dipose d’environ 1,5 million de clients à Miami, Tampa, Sarasota, Atlanta, San Francisco, Dallas, Detroit et Sacramento. Enfin, le géant Cisco annonce qu’il participera aux côtés de France Télécom au mega projet de migration IP des télécoms d’Airbus. L’équipementier fournira 40.000 postes permettant la VoIP à l’avionneur européen (voir notre article). On ne connaît pas le montant de ce contrat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur