Les cyber-attaques se multiplieraient depuis le début de la guerre

Sécurité

C’est en tous cas l’avis de Washington qui ne plaisante pas sur les mises en garde

Paranoïa, intox, véritable information? Selon le Département d’Etat américain, le début de la guerre contre l’Irak a déclenché une

“vague d’attaques numériques” lancées via Internet par des pirates informatiques, perturbant de nombreux sites privés. “Ces attaques numériques provoquent des perturbations, par le vandalisme de portails commerciaux et d’ordinateurs appartenant à des sociétés. Des systèmes informatiques gouvernementaux et militaires sont également visés, mais dans une moindre mesure”, selon ce rapport. Origine: la France! (aussi) Selon Washington, ces attaques sont attribuées à des “pirates indépendants qui veulent faire passer leur message”, soit pour, soit contre l’action des Etats-Unis. Elles auraient pour origine l’Indonésie, la Malaisie, le Maroc, le Pakistan, l’Egypte, l’Arabie Saoudite, la Turquie, la France, le Brésil, et le Mexique, ainsi que de certains pays est-européens. Selon la société F-secure, les pirates du moment se répartissent en trois catégories: certains sont des patriotes américains qui utilisent le Web pour participer à l’effort de guerre, d’autres sont des groupes musulmans extrémistes visant des sites américains, particulièrement des sites militaires, d’autres enfin sont des pacifistes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur