Les directions générales sous-estiment les ‘spywares’

Sécurité

Si la plupart des administrateurs réseaux ont la conviction que les ‘spywares’ représentent une menace plus importante que les virus en 2005, ce n’est vraisemblablement pas le cas des directions générales. Les budgets ne suivent pas

D’après un sondage réalisé par l’éditeur WatchGuard, deux administrateurs sur trois pensent que les ‘spywares’ vont représenter en 2005 la plus grande menace pour l’intégrité et la sécurité de leurs réseaux.

Toujours selon cette étude, 65% des administrateurs admettent que leurs réseaux sont beaucoup moins protégés face aux ‘spywares’ que contre les virus et les attaques par ‘phishing’. 54% des directions générales sont toujours concentrées sur les virus alors que seulement 38% d’entre elles pensent que la problématique des ‘spywares’ est une priorité. Que reflète cette étude ? Interrogé par ZDnet Australia, Mark Stevens, « Chief Strategy Officer » chez WatchGuard explique: « Le sondage montre que les directions générales n’ont pas encore pris conscience des menaces liées aux « spywares » alors que les administrateurs et techniciens IT sont parfaitement au fait du danger ». Toujours d’après Mark Stevens, les objectifs sécuritaires des directions générales et des administrateurs doivent aller dans le même sens pour être efficaces. Cette étude démontre l’actuel « décalage » entre les deux parties face à une menace grandissante pour les uns et ignorée par les autres. Mais soyons honnêtes, le ‘spyware’ est à la mode. La violation discrète et automatisée de secrets fait peur et fait donc vendre. Les éditeurs le savent bien et la médiatisation de cette menace fait partie d’un « process » de vente bien rôdé. Il a d’ailleurs fait ses preuves avec les antivirus. L’année 2004 était l’année du « spam », 2005 sera l’année du « spyware ». A moins que 2005 ne soit l’année du « Ad-ware » ? du « Mal-ware » ? ou du « Money-ware » peut être… L’étude de WatchGuard (*) pour Vulnerabilite.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur