Les données personnelles des gamers, un remède pour la PS3 ?

Régulations

Sony va piocher dans les données utilisateurs pour attirer plus de capitaux
issus de la publicité. Un moyen comme un autre de raviver les ventes de sa
dernière console

Les ventes de la PS3 ne décollent pas. La branche américaine de Sony a donc décidé d’imaginer une alternative pour générer de nouveaux revenus avec sa console : les données utilisateurs.

D’après une information du Boston Globe, il s’agirait surtout de dynamiser les revenus issus la publicité présentes dans les jeux ou dans les services en ligne de la console. Implicitement, la man?uvre viserait aussi à revitaliser les ventes d’une PS3 clouée sur les étals des magasins, notamment à cause de son prix et du manque de jeux disponibles.

La firme japonaise a donc décidé d’accorder au cabinet Nielsen, spécialiste du marketing, un accès aux données des joueurs. Par l’intermédiaire de réseaux tel que Playstation Network, le cabinet pourra recueillir des informations sur les comportements des joueurs, l’efficacité des publicités sur les joueurs ou encore leur âge. Objectif : proposer aux annonceurs un bon profiling et multiplier ainsi les campagnes.

PricewaterhouseCoopers LLP, un cabinet d’audit et de conseil, a estimé le marché des jeux vidéo à 9,3 milliards de dollars en 2006. Etrangement, la publicité rapporte beaucoup moins. La même année, la réclame sur ce support a rapporté 80 millions d’euros. Un manque à gagner imputable au “manque de données” sur la cible, selon Michael Pachter, analyste de l’industrie du jeu vidéo chez Wedbush Morgan Securities Inc.

Après collecte des données, le cabinet Nielsen devrait publier un rapport mensuel truffé de renseignements sur les comportements et les effets de la publicité sur les utilisateurs. Le document devrait comprendre à partir d’automne 2007 des données axées sur la PlaytStation 3.

Sony, pas découragé, jette une fois de plus, ses forces dans la bataille. Les derniers chiffres de vente de la console nouvelle génération de Sony ne correspondent certainement pas aux attentes du géant japonais. Selon Reuters, il s’est vendu six fois plus de Wii que de PS3 au Japon en mai-juin, soit 270.974 unités pour Nintendo contre 41.628 pour Sony.

Des chiffres qui forcent Sony déployer des trésors d’imaginations pour inverser la tendance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur