Les e-book d’Amazon sont partis comme des petits pains en juin

Logiciels

Amazon se frotte les mains, les ventes de ses livres électroniques surpassent celles des livres reliés, pourtant à la hausse. Même pas peur de l’iPad.

180 e-book vendus contre 100 livres reliés écoulés au mois de juin chez Amazon. Il semble que la politique de l’éditeur paye enfin, c’est le cas de le dire. En juin dernier, n’en déplaise à Apple, Amazon a en effet réduit le prix de ses liseuses, séduisant ainsi visiblement un peu plus de consommateurs qu’auparavant.

Ces trois derniers mois en moyenne, ce sont 143 livres électroniques qui étaient vendus chaque mois, contre 180 aujourd’hui pour le seul mois de juin. Ces chiffres comptent uniquement les livres reliés pour lesquels il n’existe pas de version électronique et ne tiennent pas compte des livres électroniques gratuits.

« Nous avons atteint un point critique avec le nouveau prix du Kindle – le taux de croissance des ventes du Kindle a triplé depuis que nous avons baissé le prix de 259 dollars à 189 dollars », a déclaré Jeff Bezos, fondateur et p-dg d’Amazon.com. Fin juin en effet, le site de e-commerce a effectué une baisse significative du prix de sa liseuse et a lancé un second modèle de son Kindle DX. Vendu 100 dollars moins cher que le précédent modèle sorti en mai 2009, cette seconde version du Kindle DX affiche 379 dollars (autour de 310 euros) et possède les mêmes propriétés que son grand frère.

« En outre,ajoute Jeff Bezos, alors même que notre chiffre d’affaires pour les livres reliés continue à croître, les ventes du Kindle ont désormais pris le pas sur le format relié. Les clients d’Amazon.com achètent désormais plus de livres électroniques que des livres reliés – un fait étonnant si l’on considère que nous vendons des livres reliés depuis 15 ans et des livres électroniques pour Kindle depuis 33 mois. »

La Kindle Store compte aujourd’hui plus de 630.000 livres payants et 1,8 million de livres libres d’accès. Parmi les ouvrages payants, 510.000 coûtent 9,99 dollars ou moins. Le site de e-commerce indique que le Kindle reste l’article d’Amazon le plus vendu depuis deux ans. Ainsi, le site de e-commerce tient visiblement tête à l’iPad, écoulé à 3,27 millions d’unités depuis sa sortie le 3 avril aux États-Unis et le 28 mai en France.

Dans l’Hexagone, selon Les Echos, le MOTif, l’Observatoire du livre et de l’écrit en Ile-de-France, lancera à la rentrée son propre observatoire afin de mieux cerner « l’offre et la demande numériques légales et illégales sur Internet ». En attendant, l’Observatoire constate «la faiblesse de l’offre numérique en France ».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur