Les enfants sont eux aussi victimes du ‘spam’

Sécurité

Selon une étude de KidsGuard.com sur 66.000 enfants britanniques, chaque enfant recevrait 10 emails pornographiques par semaine !

L’ampleur du phénomène aurait de quoi inquiéter, en France aussi, même si la très grande majorité des emails spammés sont en anglais et concernent les pays anglo-saxons.

Le site KidsGuard.com a réalisé une étude sur 66.000 enfants britanniques entre octobre et décembre 2003. Sur cette période, ces enfants ont reçu 692.000 emails spammés. En moyenne, les enfants britanniques disposant d’un accès familial à Internet ont reçu quotidiennement 2,39 messages financiers, 1,47 proposition pour devenir riche rapidement, 1,46 message à caractère pornographique, 0,87 offre médicale, 0,27 appel à l’aide et 4,02 messages divers. Le principe même du ‘spam’, qui consiste à diffuser le plus largement possible des messages afin de tromper un maximum d’internautes, est forcément aveugle et indifférent vis-à-vis de sa cible, ce qui rend les enfants d’autant plus vulnérables. Les systèmes d’accords parentaux et d’anti-spam restent trop souvent marginaux et mal maîtrisés, mais le principal problème réside toujours dans une certaine forme de laxisme parental, qui fait de leurs enfants une cible qui pourrait rapidement devenir privilégiée lorsque les spammeurs auront compris l’énorme potentiel qu’ils représentent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur