Les entreprises taillent dans leurs dépenses informatiques

Régulations

Le ralentissement économique mondial pèse sur ls investisements, observe Forrester

Les conséquences du ralentissement économique mondial se multiplient. Après les signaux inquiétants venant de la consommation des ménages (baisse du marché du mobile, de l’électronique..), c’est au tour des entreprises de serrer les cordons e la bourse.

Selon une étude de Forrester (950 responsables informatiques européens et nord-américains interrogés), plus de 40% des grandes entreprises ont réduit leurs budgets informatiques cette année.

43% des entreprises ont déjà réduit leurs budgets globaux en 2008 en réaction au ralentissement économique mondial, alors que 24% ont mis en attente leurs dépenses non essentielles, ajoute Forrester. Néanmoins, 28% des personnes interrogées déclarent que l’économie n’a pas eu d’impact sur leurs budgets informatiques.

Lorsqu’on leur demande comment l’économie affectera leurs dépenses en matière de services, 70% des personnes interrogées déclarent qu’elles tenteront probablement de négocier les prix auprès de leurs prestataires et 16% indiquent qu’elles ont déjà réduit ces dépenses.

Les départements informatiques du secteur des services financiers sont sans conteste les plus durement touchés, observe Forrester. 49% d’entre eux ayant déjà réduit leurs budgets. A l’opposé, dans l’industrie des médias et des loisirs, seules 39% des personnes interrogées déclarent qu’elles ont dû réduire ces dépenses.

Géographiquement, les départements informatiques nord-américains sont globalement plus affectés par l’économie que leurs homologues européens : 49% des entreprises nord-américaines ont réduit leurs budgets contre seulement 31% en Europe ; il faut toutefois noter que l’étude Forrester a été menée au deuxième trimestre 2008, soit avant la détérioration des conditions

économiques en Europe.

En France, 32% des entreprises ont déjà réduit leurs budgets informatiques et 20% ont mis en place des projets et de nouvelles initiatives afin de mieux optimiser leur rentabilité. 16% d’entre elles ont même fait des coupes dans leurs achats de matériels.

“Il ne s’agit pas d’un ralentissement brutal et généralisé ; l’impact de l’économie sur les budgets informatiques varie sensiblement selon les secteurs industriels et géographiques”, explique John C. McCarthy,vice-président et analyste principal chez Forrester Research. “Dans les services, le ralentissement a entraîné les entreprises à renégocier les prix, à être plus sélectives dans le choix de leurs prestataires et à examiner de plus près leurs plans de dépenses, mais elles sont toujours prêtes à augmenter légèrement leurs budgets. La demande des entreprises en matière de services informatiques n’a pas baissé de manière significative.”

En effet, la demande en matière de services reste stable. 45% des entreprises comptent accroître le recours à l’externalisation dans le domaine des applications, et 43% dans le domaine des infrastructures. 43% des personnes interrogées déclarent qu’elles délocalisent de plus en plus leurs activités.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur