Les Etats-Unis accusent (encore) la Chine de piratage

Sécurité

Des députés au Congrès auraient été victimes de piratage. Les autorités de Pékin démentent

Entre l’Empire du Milieu et l’Oncle Sam, rien ne va plus. Des ordinateurs appartenant au Congrès américain auraient été piratés ce mercredi. C’est en tout cas l’accusation que portent des députés envers d’éventuels hackers situés à l’intérieur même des frontières chinoises. Les deux députés, de Virginie Frank Wolf et du New Jersey Chris Smith (tous deux républicains) sont déjà connus comme étant de fervents critiques des Droits de l’Homme en Chine.

Côté chinois, la réponse ne s’est pas faite attendre. Qin Gang, porte-parole du ministère des affaires étrangères réagit : « Où sont les preuves ?Avons-nous une telle avancée technologique pour que nous puissions causer de telles attaques ? Je ne le crois pas». Visiblement irrité il ajoute : « j’aimerais recommander aux américains de ne pas faire de parano. Ils devraient faire plus pour la compréhension mutuelle, la confiance et l’amitié entre nos deux pays». A l’heure où l’Empire du Milieu annonce disposer de 221 millions d’internautes soit autant que les Etats-Unis, le commentaire paraît difficile à croire.

Déjà en novembre dernier, un document publié par l’USCC (US-China Economic and Security Review Commission), accusait la Chine de fomenter une véritable guerre d’espionnage industriel à grande échelle contre les technologies « Made in USA ». Quand les Américains jouent la carte du “péril jaune”, la Chine en appelle à une collaboration entre Etats.

En filigrane de cette affaire de poker menteur, le député Wolf indique que des officiels du régime rechercheraient activement des dissidents sur le territoire américain. Une chasse aux sorcières qui servirait de prétexte pour se renseigner sur certaines personnes politiques américaines. Frank Wolf, qui s’appuie sur des informations du FBI crie au scandale : « Le problème est que personne ne veut entendre parler de ces questions. A chaque fois que je tente quelque chose, j’entends me dire ‘tu ne peux pas le faire’. De nombreuses personnes rendent ce travail très difficile… »

Il compte introduire prochainement une résolution à la Chambre des représentants pour assurer la protection des ordinateurs et des systèmes d’information. En consultation avec le FBI, ce service alerterait ses membres et leurs équipes d’un danger d’attaque cybernétique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur