Les Etats-Unis jugulent-ils le spam ?

Sécurité

Selon Sophos, le nombre de spam en provenance des Etats-Unis est en nette baisse. Mais avec la multiplication des ‘PC zombies’, l’origine géographique des pourriels est-elle encore pertinente ?

La politique hautement répressive des Etats-Unis contre le spam porte-t-elle enfin ses fruits ? On pourrait le croire. Selon le dernier bilan réalisé par l’éditeur de sécurité Sophos, le nombre de pourriels en provenance des USA est en net repli.

Le pays est toujours le premier ‘producteur’ de spam avec 26,5% des envois. Mais cette part atteignait il y a un an 41,5% ! Il faut croire que les nouvelles lois contre ce fléau sont efficaces malgré les critiques de nombreux observateurs. “Les mesures prises aux Etats-Unis, telles que le partage de données entre les fournisseurs d’accès ou la ferme application de la loi CAN-SPAM, les ont largement aidés à lutter contre spammeurs agissant depuis leur sol. Certains des spammeurs les plus prolifiques ont ainsi été contraints d’abandonner leur activité ou de déménager sur un autre continent”, commente Annie Gay, Directeur Général de Sophos France. En deuxième position, la Corée du Sud voit ses envois de spam progresser fortement avec une part de 19,73% contre 11,63% il y a un an. La Chine subit également une hausse des envois de courriers indésirables: 15,7% contre 8,90% en 2004. La France est toujours le quatrième pays le plus spammeur de la planète avec une part de 3,46%. C’est peu face à la Chine ou aux Etats-Unis mais ce taux explose littéralement, il n’était que de 1,27% il y a un an. Derrière, le Brésil et le Canada sont en progrès avec une part mondiale en baisse. Un repli particulièrement parlant au Canada: 2,53% contre 7,06%. Enfin, il faut noter l’arrivée du Pakistan à la 12e place de ce classement. Pour autant, l’étude géographique du spam montre aujourd’hui ses limites. Comme le souligne Sophos, plus de 60% du spam est désormais généré par des ordinateurs zombies. Un ordinateur zombie est une machine infectée par un virus dont l’objet est de le transformer en machine à spam à l’insu de son propriétaire. “Cette importante évolution signifie en particulier que les coupables ne résident plus nécessairement dans le même pays que les ordinateurs « innocents » qu’ils exploitent pour diffuser leurs messages”, explique Sophos. Classement des pays les plus spammeur (2005 vs 2004)

1. Etats-Unis 26,35% (41,50%) 2. Corée du Sud 19,73% (11,63%) 3. Chine (& Hong Kong) 15,70% (8,90%) 4. France 3,46% (1,27%) 5. Brésil 2,67% (3,91%) 6. Canada 2,53% (7,06%) 7. Taiwan 2,22% (0,86%) 8. Espagne 2,21% (1,04%) 9. Japon 2,02% (2,66%) 10. Royaume Uni 1,55% (1,07%) 11. Pakistan 1,42% (non classé en 2004) 12. Allemagne 1,26% (1,02%) Autres pays 18,88% (18,10%)

Source Sophos


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur