Les fabricants de mémoires plombés sur la DDR2

Régulations

La demande sur la mémoire DDR2 ne décolle pas, ce qui laisse planer un doute sur la rentabilité des chaînes de production?

Les analystes s’accordaient sur la migration de la mémoire vers la DDR2, mais la réalité vient rappeler qu’un analyste ne peut totalement prédire l’avenir?

Certes, la mémoire DDR2 est une évolution technologique prise en compte par les fabricants, mais elle s’accompagne de technologies qui ont tardé à apparaître sur le marché, comme les jeux de composants Grantsdale d’Intel. Les assembleurs sont donc resté prudents, et n’ont pas encore massivement adopté la nouvelle génération de mémoires. Un mouvement qui cependant semble lancé, d’autant que les nouveaux chipsets réclament le DDR2. En attendant, le marché a pris du retard, les stocks se sont empilés, et soit les nouvelles configurations peuvent absorber rapidement les surstocks aux coûts actuels, soit l’industrie devra solder la mémoire DDR2 et jouer au yoyo avec les prix du marché. En tous cas, les fabricants de mémoire DDR2, massivement asiatiques, ne devraient pas rentabiliser leurs investissements cette année, et pourraient enregistrer une chute sensible de leur marge, qu’il sera difficile de redresser si les déstockages font chuter le prix de marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur