Les Français bonnets d’âne des mots de passe

Sécurité

Le vol de données personnelles explose ? Normal quand on connaît les habitudes des internautes

Rapports, études, analyses… tous soulignent l’explosion du vol de données personnelles sur le Web : mot de passe, identifiants, adresses… autant de renseignements qui viennent enrichir les cyber-escrocs du Net.

Si cette inflation est due en partie aux failles de sécurité dans certaines applications en ligne ou à cause de sites Web piégés, le premier responsable, c’est l’internaute lui même !

Il y a quelques jours, nous vous révélions que 79% des internautes britanniques ne respectent pas les règles de sécurité pourtant conseillées depuis de nombreuses années par les professionnels.

Aujourd’hui, c’est une étude de McAfee qui souligne que près d’un européen sur quatre est exposé à la fraude ou au vol d’identité en ligne, à cause de mauvaises habitudes concernant le choix des mots de passe.

Le document, qui a porté sur 3.500 personnes, révèle que 24 % des internautes utilisent le même mot de passe pour tous leurs comptes en ligne. Pire encore, 43 % ne le changent jamais.

Multiplier les mots de passe est un moyen de défense, en créer des complexes en est un supplémentaire. Or, 30 % des internautes interrogés utilisent toujours des mots de 1 à 6 caractères, et 22 % n’utilisent que des caractères de l’alphabet. Trop facile pour les hackers !

Mathew Bevan, ancien pirate cité par McAfee, déclare :« Les résultats sont extrêmement préoccupants, car ils montrent à quel point les gens sont négligents. Ceux qui se contentent de mots de passe simples et faciles à deviner ne font que faciliter les choses pour les cybercriminels… c’est comme s’ils laissaient leurs clés sur le contact. Dans le monde réel, personne ne serait aussi indifférent à la sécurité de sa maison ou de sa voiture. »

Dans le détail, l’éditeur de sécurité décerne un bonnet d’âne aux intrnautes français, les moins précautionneux visiblement. 39 % reconnaissant utiliser « toujours » le même mot de passe.

43 % d’entre eux ne changent jamais leur mot de passe, 16 % une fois par an, et 11 % trois fois par an, ce qui est la fréquence recommandée, selon l’éditeur.

« 41 % des personnes consultées s’enregistrent en ligne au moins une fois par jour, et 20 % doivent rentrer leurs mots de passe de 10 à 30 fois par jour. Avec autant de comptes, beaucoup de gens se limitent à quelques mots de passe, facile à retenir », explique

François Paget, chercheur chez McAfee Avert Labs.

D’ailleurs, McAfee a dressé le palmarès des mots de passe les plus utilisés. Et c’est le nom de son animal de compagnie qui arrive en tête. Rex, Medor et autres Kiki sont donc essayés en priorité par les hackers…

Si la situation sur PC est inquiétante, celle sur mobile est franchement angoissante. Alors que les smartphones contiennent de plus en plus de données sensibles, l’étude montre que 61 % des utilisateurs n’ont pas de code pour protéger leur terminal ! Et pour ceux qui ont un code, 76 % ne l’ont jamais changé et 29 % utilisent tout simplement la valeur par défaut. Encore une fois, du pain béni pour les cyber-escrocs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur